Trouble gastro-intestinal fonctionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les troubles gastro-intestinaux fonctionnels, également connus sous le nom de troubles de l'interaction intestin-cerveau, comprennent un certain nombre de troubles idiopathiques distincts qui affectent différentes parties du tractus gastro-intestinal et impliquent une hypersensibilité viscérale et des troubles de la motilité[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Des termes tels que maladie colique fonctionnelle (ou trouble intestinal fonctionnel ) désignent en médecine un groupe de troubles intestinaux caractérisés par des affections abdominales chroniques sans cause structurelle ou biochimique pouvant expliquer les symptômes. D'autres troubles fonctionnels sont liés à d'autres aspects du processus de digestion.

Le processus d'examen par consensus des réunions et des publications organisées par la Fondation de Rome, appelé processus de Rome, a permis de définir les troubles gastro-intestinaux fonctionnels[2]. Ensuite, Rome I, Rome II, Rome III et Rome IV ont proposé un système et une terminologie de classification consensuels, comme recommandé par le Comité de coordination de Rome. Celles-ci incluent désormais des classifications appropriées pour les adultes, les enfants et les nouveau-nés / jeunes enfants.

La classification actuelle de Rome IV, publiée en 2016, est la suivante[1]:

A. Troubles de l'œsophage

B. Troubles gastroduodénaux

C. Troubles de l'intestin

D. Troubles de la douleur gastro-intestinale à médiation centrale

  • D1. Syndrome de douleur abdominale à médiation centrale (CAPS)
  • D2. Syndrome de l'intestin narcotique (NBS) / Hyperalgésie gastro-intestinale induite par les opioïdes

E. Troubles de la Vésicule biliaire et du sphincter d'Oddi

  • E1. Douleur biliaire
  • E2. Trouble fonctionnel pancréatique du Sphincter d'Oddi

F. Troubles ano-rectaux

G. Troubles gastro-intestinaux fonctionnels chez l'enfant: nouveau-né / enfant en bas âge

  • G1. Régurgitation infantile
  • G2. Syndrome de rumination
  • G3. Syndrome de vomissement cyclique (CVS)
  • G4. Colique infantile
  • G5. Diarrhée fonctionnelle
  • G6. Dyschezia (constipation) infantile
  • G7. Constipation fonctionnelle

H. Troubles gastro-intestinaux fonctionnels chez l'enfant: enfant / adolescent

  • H1. Troubles fonctionnels de la nausée et des vomissements
    • H1a. Syndrome de vomissement cyclique (CVS)
    • H1b. Nausée fonctionnelle et vomissements fonctionnels
      • H1b1. Nausée fonctionnelle
      • H1b2. Vomissements fonctionnels
    • H1c. Syndrome de rumination
    • H1d. Aérophagie
  • H2. Troubles fonctionnels de la douleur abdominale
    • H2a. Dyspepsie fonctionnelle
      • H2a1. Syndrome de détresse postprandiale
      • H2a2. Syndrome de douleur épigastrique
    • H2b. Syndrome du côlon irritable (SCI)
    • H2c. Migraine abdominale
    • H2d. Douleur abdominale fonctionnelle - NSA
  • H3. Troubles de la défécation fonctionnelle
    • H3a. Constipation fonctionnelle
    • H3b. Incontinence fécale non rétensive

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Les troubles gastro-intestinaux fonctionnels sont très fréquents. Au niveau mondial, le syndrome du côlon irritable et la dyspepsie fonctionnelle à elle seule peuvent toucher 16 à 26% de la population[1],[3].

Recherche[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses recherches sur les causes, le diagnostic et les traitements de ces troubles fonctionnels. Le régime alimentaire, le microbiote, la génétique, la fonction neuromusculaire et la réponse immunologique interagissent[1]. L'activation des mastocytes a été proposé comme l'un des facteurs déclenchants[4],[5].

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Functional Gastrointestinal Disorders: History, Pathophysiology, Clinical Features and Rome IV », Gastroenterology, vol. 150, no 6,‎ , p. 1262–1279 (PMID 27144617, DOI 10.1053/j.gastro.2016.02.032)
  2. « Rome Foundation // Scoring Rome III Questionnaire using SAS »
  3. « The global perspective on irritable bowel syndrome: a Rome Foundation-World Gastroenterology Organisation symposium », Am. J. Gastroenterol., vol. 107, no 11,‎ , p. 1602–9 (PMID 23160283, DOI 10.1038/ajg.2012.106)
  4. « The role of mast cells in functional GI disorders », Gut, vol. 65,‎ , p. 155–168 (PMID 26194403, DOI 10.1136/gutjnl-2015-309151) :

    « It is well established that mast cell activation can generate epithelial and neuro-muscular dysfunction and promote visceral hypersensitivity and altered motility patterns in FGIDs, postoperative ileus, food allergy and inflammatory bowel disease. »

  5. Bashashati, Moossavi, Cremon et Barbaro, « Colonic immune cells in irritable bowel syndrome: A systematic review and meta-analysis. », Neurogastroenterology & Motility, vol. 30, no 1,‎ (PMID 28851005, DOI 10.1111/nmo.13192) :

    « Mast cells and CD3+ T cells are increased in colonic biopsies of patients with IBS vs non-inflamed controls »