Trou normand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Trou normand.
Préparation d'un trou normand
Sorbet à la pomme accompagné de calvados

Le trou normand est une coutume gastronomique qui consiste à boire un petit verre de calvados entre deux plats. Il doit faciliter la digestion et redonner de l'appétit aux convives[1].

Le « coup du milieu » (terme déjà utilisé par le poète latin Térence) était pratiqué traditionnellement dans plusieurs régions de France à base de cognac ou d'armagnac notamment[2].

Le calvados est de nos jours de plus en plus souvent servi accompagné d'un sorbet à la pomme, lors des repas festifs.

Par extension, le trou normand est composé d'un sorbet ou d'une glace arrosée d'une eau-de-vie ou d'une liqueur (sorbet citron-vodka, glace pruneau-armagnac, ...).

Le degré d'alcool élevé de l'eau de vie, dite aussi « gnôle », permettait, si elle était bue juste après avoir mangé un plateau de fruits de mer, de se prémunir d'une indigestion.[réf. nécessaire]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film La Zizanie, l'industriel Guillaume Daubray-Lacaze (joué par Louis de Funès) propose à des convives industriels japonais le "trou normand" lors d'un repas faisant fi des coutumes japonaises que sa femme (jouée par Annie Girardot) s'est imposée de respecter.

Il leur dit « trou normand, vieille coutume française, comme Hara-kiri, vieille coutume Japonaise. »

Lui jette son verre derrière son épaule, enivre l'industriel japonais et ses amis, et à la fin « c'est fini, c'est terminé, vieille coutume française. »

Dans les séries[modifier | modifier le code]

Dans la série Hannibal de Bryan Fuller, le nom trou normand est donné à l'épisode 8 de la saison 1.

Le même nom est également donné à l'épisode 9 de la saison 1 de la série humoristique française Lazy Company.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Craplet, À consommer avec modération, Odile Jacob, 2005, p. 157.
  2. José Pierre Durand, Le trou du milieu, Le Nouvelliste, 6 décembre 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]