Trou de Fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trou.
Trou de Fer
Vue en plongée depuis un hélicoptère du gouffre principal du Trou de Fer.
Vue en plongée depuis un hélicoptère du gouffre principal du Trou de Fer.
Coordonnées 21° 02′ 25″ S 55° 33′ 23″ E / -21.04028, 55.55639
Massif Massif du Piton des Neiges
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Communes Bras-Panon, Salazie
Vallée Bras de Caverne et ravine Mazerin
Orientation nord
Origine Érosion fluviale
Altitude moyenne 695 m
Plus haut sommet Plaine des Lianes, 1 568 m

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

(Voir situation sur carte : La Réunion)
Trou de Fer

Le Trou de Fer ou Trou d'Enfer[1] est une dépression géologique du massif du Piton des Neiges située dans le nord-est de l'île de La Réunion, département et région d'outre-mer français du sud-ouest de l'océan Indien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, cette dépression se présente sous la forme d'un gouffre de près de 300 mètres de profondeur[2] au nord du plateau formé par la forêt de Bélouve, à l'ouest de celui qui abrite la forêt de la Plaine des Lianes et à l'est d'un rempart surplombé par le sommet appelé l'Éperon qui domine par ailleurs le lieu-dit Salazie.

Les nombreux cours d'eau irréguliers dont le Bras de Caverne et la ravine Mazerin qui s'engouffrent dans le Trou de Fer forment une chute qui atteint 225 m de dénivelé, la plus haute chute d'eau du territoire français, et l'une des chutes d'eau les plus élevées du monde. En contrebas, le Bras de Caverne s'échappe par le nord à travers un étroit défilé et se jette dans la rivière du Mât, fleuve qui s'échappe quant à lui du cirque de Salazie.

Le Trou de Fer est traversé par la limite communale séparant Salazie de Bras-Panon.

Exploration[modifier | modifier le code]

Très inaccessible, le Trou de Fer n'a été exploré par des hommes encordés qu'à la fin du XXe siècle. La première expédition conduite par Pascal Colas en 1989 a été un échec cuisant, stoppé par des pluies diluviennes. La seconde, réalisée en octobre 1990 a en revanche réussi, l'un des bidons étanches perdu l'année précédente a d'ailleurs été retrouvé intacte, avec les pellicules qu'il contenait dans une grotte élevée où les premiers explorateurs avaient trouvé refuge dans le Bras de Caverne. L'expédition de 1990, sponsorisée et filmée par Ushuaïa - TF1 - Les Productions de l'Aigle, était composée de Pascal Colas, Marie-Anne Chamel, Patrick Moret et Vincent Terrisse, elle a eu lieu en octobre. Le tournage a duré plus de 2 semaines, 15 porteurs, un médecin Jean-Luc Chéron et bien évidemment le caméraman d'Antenne 2 Bruno Cusaz et quelques accompagnateurs locaux.

Il est depuis plus longtemps l'un des passages obligés des touristes qui se laissent tenter par un survol en hélicoptère au-dessus de l'île depuis la côte Ouest ou l'aéroport de Saint-Pierre Pierrefonds.

Il est possible d'accéder à un point de vue en prenant la voiture puis en marchant pendant quelques heures à travers la forêt le long d'un chemin qui n'est pas très difficile. Cependant, le Trou de Fer est souvent invisible du fait de la brume. La visibilité n'est pas toujours bonne même tôt le matin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Trou de fer canyon and waterfalls », sur www.wondermondo.com (consulté le 16 juillet 2016)
  2. « Paradis tropicaux. Sous les tropiques, des jardins immortels », GEO, n°348, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :