Trottinette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Scène de rue en 1936, avec une trottinette.
Enfant sur une trottinette miniature.

La trottinette[1] ou patinette[2] est un engin de déplacement personnel composé d'une planche portée par deux ou trois roues et d'un guidon. Il permet de se déplacer, un pied posé sur la planche, l'autre étant utilisé pour se propulser par poussée au sol. Servant de jouet d'enfant à partir des années 1930, elle est devenue un moyen de transport individuel urbain depuis les années 2010 ayant été équipée d'une motorisation électrique. La trottinette se différencie de la planche à roulettes par le nombre de roues, la présence d'un guidon qui permet de diriger la roue avant, et la position de face qu'on y adopte. Les trottinettes ont deux roues[3], les patinettes en ont aux moins trois.

Les trottinettes actuelles sont généralement en aluminium et pliables. D'autres, pour les enfants, sont en plastique et ne se plient pas.

Un modèle a existé dans les années 1950, muni d'une pédale à enfoncer, qui actionnait une chaîne entraînant un pignon à roue libre sur la roue arrière, avec un rappel par ressort : en appuyant de façon rapide et répétée sur la pédale, il était possible de rouler de façon prolongée sans remettre le pied par terre[4].

Depuis la fin des années 1990, la trottinette revient à la mode chez les jeunes et même chez les hommes d'affaires dans les pays anglo-saxons. C'est un moyen de transport actif bien adapté à l'intermodalité[5]. La trottinette est devenue un moyen de transport prisé chez les jeunes pour se déplacer en soirée. Elle permet en effet de mélanger sport et rapidité de trafic (et un retour sans problème d'alcool au volant)[6].

Avec les changements climatiques et les préoccupations écologiques, la trottinette devient un moyen de transport incontournable qui envahit les villes. Les adultes se sont approprié ce nouveau moyen de transport économique et écologique qui possède beaucoup d'avantages pour gagner du temps en ville. Voir un adulte sur une trottinette n'est plus considéré comme ridicule, cela devient beaucoup plus courant et surtout accepté qu'auparavant.

La trottinette revient, depuis quelques années, comme source d'inspiration chez certains concepteurs[7].

En ville, on se déplace en moyenne à 10 km/h[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

La trottinette est créée pendant la crise des années 1930, en bois[9].

Dans les années 1950, les trottinettes peuvent être équipées d'un pédale pour faire tourner la roue[10].

Trottinette sans moteur[modifier | modifier le code]

Trottinette à moteur électrique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Trottinette électrique.

Les progrès en motorisation électrique au niveau des batteries électro-chimiques plus légères, des moteurs à rendement amélioré, de l'électronique de commande permettent actuellement de motoriser la trottinette pour en faire une aide efficace à la marche du piéton, réduisant notablement sa fatigue sur une longue distance lorsque l'état du sol le permet, c'est-à-dire faible déclivité et bon entretien du revêtement des trottoirs.

Les premiers dessins des trottinettes motorisées ont été réalisés par Roland Puisset en 1967.[réf. nécessaire]

Le constructeur allemand Krupp a produit de 1919 à 1922 des trottinettes motorisées. Il utilisa un brevet à l'origine américain[réf. nécessaire]. Arthur Hugo Cecil Gibson l'avait déposé le 27 décembre 1916[11].

Depuis la fin des années 1980, des progrès similaires réalisés sur les petits moteurs à essence (d'un poids d'un à deux kilogrammes) dans l'industrie des débroussailleuses ont permis d'adapter ces moteurs sur des trottinettes, et ont donné naissance à un nouveau sport en plein développement aux États-Unis. Cela inclut des courses de distance sur route, des courses sur circuit, des compétitions de saut acrobatique, et bien d'autres disciplines.

À côté des modèles traditionnels fabriqués aux États-Unis, on trouve maintenant de plus en plus de modèles utilisant des technologies électriques (moteur roue, brushless, à courroie...).

Trottinettes électriques en libre service à Lyon.

Les trottinettes légères sont bien adaptées au transport combiné. En France, les services publics reconnaissent leur utilisation en tant que jeu, leur autorisation selon le code des piétons et le principe de prudence[12].

Depuis 2017, des trottinettes électriques en libre service ont fait leur apparition dans de nombreuses villes. À la différence des systèmes de vélos en libre service, ces trottinettes ne sont pas liées à une station de stockage et sont mises en place et récupérées quotidiennement par l'entreprise gérant la flotte pour procéder aux rechargement des batteries. L'absence de station de stockage cause de nombreux problèmes (encombrement des trottoirs, dégradations...) et les villes réfléchissent à un moyen de réglementer leur utilisation[13].

Assurance des trottinettes électriques[modifier | modifier le code]

En Allemagne, la conduite d'une trottinette électrique requiert une assurance de responsabilité civile automobile, dont la preuve est matérialisée par une vignette apposée à la machine pour informer les forces de l'ordre sur l'assurance de la trottinette[14].

Lorsque la trottinette électrique est louée, la bailleur peut ne pas avoir assuré la trottinette, selon les conditions générales d’utilisation. Dans ce cas, c'est à l'usager de la trottinette d'être assuré.

En France, « A la suite d’un accident et en l’absence d’assurance responsabilité civile, la victime va être prise en charge par le Fonds de garantie des assurances obligatoires qui pourra se retourner ensuite contre le conducteur de la trottinette. Si la victime devient tétraplégique, les indemnités peuvent atteindre plusieurs millions d’euros. » Dans ce pas, le défaut d'assurance peut être puni d'une amende de 500 euros[15].

Législation en France[modifier | modifier le code]

Depuis 2016 — 1,73 millions de ventes cette année là en France — l'essor des engins de déplacement personnel conduit à une augmentation du nombre d'accidents. Ces accidents appellent une nouvelle législation en France, similaire à la législation cyclable, qui sous peine d'une amende de 135 euros interdira la circulation de ces engins à moteur sur les trottoirs[16]. Elle s'accompagne d'une vitesse maximale de 25 km/h sous peine d'amende de 1 500 euros.

Jusqu'en 2019, en vertu de l'article R311-1 du Code de la route, seules les trottinettes à moteur ne pouvant circuler à une vitesse supérieure ou égale à 6 km/h sont autorisées sur le trottoir (le conducteur est dans ce cas considéré comme piéton) et seules les trottinettes homologuées (réceptionné avec carte grise) ayant une plaque d'immatriculation et une assurance peuvent circuler sur la route (elles sont dans ce cas assimilées à des cyclomoteurs). Toutes les autres trottinettes à moteur sont interdites sur la voie publique[17].

À partir du , les règles seront clairement définies, en vertu d'un décret paru le [18] :

  • Équipement de la trottinette : avertisseur sonore, freins, dispositifs rétro-réflechissants, feux à l'avant et à l'arrière
  • Vitesse limitée à 20 km/h
  • L'utilisateur doit avoir plus de 12 ans, ne pas transporter de passager, ne pas porter de casque audio ni d'écouteurs. Le casque de protection est conseillé et le port du gilet ou d'un brassard réfléchissant obligatoire la nuit ou en cas de mauvaise visibilité.
  • Pas d'utilisation sur le trottoir (sauf poussé à la main ou sans moteur)
  • En ville : utilisation des bandes et pistes cyclables ou à défaut, sur les chaussées limitées à 50 km/h
  • Hors agglomération : utilisation uniquement sur pistes cyclables ou assimilées
  • Le stationnement est autorisé sur le trottoir que s'il ne gêne pas la circulation des piétons.

À Paris, à partir du 29 juillet 2019, le stationnement des trottinettes électriques sur les trottoirs est interdit[19].

A partir du 26 octobre 2019, de nouvelles règles applicables à l'usage des trottinettes électriques — et autres engins de déplacement personnel motorisés — sont par décret codifiées dans la partie réglementaire du code de la route législatif[20],[21],[22]. Le décret intègre notamment une Section intitulée « Circulation des engins de déplacement personnel motorisés » en position 6 bis, après la section 6 [23] dans le livre 4 : « L'usage des voies » sous le premier titre « Dispositions générales » au deuxième chapitre « Conduite des véhicules et circulation des piétons. »[24].

Trottinette de sport[modifier | modifier le code]

Pratique du freestyle.

Le freestyle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Trottinette freestyle.

Depuis les années 2000 la trottinette est utilisée pour le freestyle (en français, style libre). Cette pratique, qui vient du BMX, est composée de diverses figures (tricks)[25].

Une compétition de trottinette freestyle a lieu tous les ans en Suisse à Montreux, à Lyon ou encore à Marseille[26].

Des magazines consacrés au freestyle sont apparus, comme Scoot mag et Scoot nation, en langue anglaise et FrenchToast magazine ou Trottrider Magazine distribués partout à travers le monde en anglais et en français[réf. souhaitée].

Le footbike ou pédicycle[modifier | modifier le code]

Un footbike.

Cette variante du concept a une roue avant de la taille de celle d'un vélo et une roue arrière bien plus petite. Il est développé en Finlande depuis 1994[27]. L'engin est destiné à la vitesse, à une utilisation sportive. Le nom de Footbike a été choisi par les dirigeants des principaux clubs européens[28]. Depuis, un fabricant se sert de ce nom, pour développer sa propre marque. En français, le nom générique pédicycle tend à se développer et a été utilisé pour la première fois officiellement pour une manche de coupe d'Europe à Lyon en 2012.

Les premières courses européennes ont eu lieu dès 1997. La coupe d’Europe Footbike Eurocup, a lieu chaque année depuis 2001[29]. La première compétition française a eu lieu en mai 2010 à Lyon. Début 2010, l'association française de trottinette de sport[30] s'est donné comme objectif de promouvoir et de développer ce sport.

Localisation des Championnats du Monde[modifier | modifier le code]

  • 2004 - Plzen - République tchèque
  • 2006 - Helsinki - Finlande
  • 2008 - Kampen - Pays-Bas
  • 2010 : Rapy - Italie
  • 2012 : Saint Wendel - Allemagne

Accidents[modifier | modifier le code]

  • Accidents mortels

En France, deux personnes ont été tuées à l'occasion d'accident de trottinette[31].

En 2017, déjà, avec 284 blessés et 5 morts font apparaître une hausse notable du nombre d'accidents d'EDD (catégorie qui inclut trottinette et roller) est constatée avec les chiffres de la sécurité routière[32]. Cette année là cinq personnes se sont tuées en EDD. Les deux premières zones concernées en France sont: le département de Paris, avec 49 victimes (morts et blessés confondus), et le Réseau routier de la Seine-Saint-Denis avec 33 victimes[32]. Cette année là, les personnes en trottinette ou rollers représentent 1 % des piétons tués et 2 % des piétons blessés hospitalisés[33].

Le premier tué français causé avec un conducteur de trottinette s'est produit en avril 2019 à Levallois-Perret, Hauts-de-Seine.

Le deuxième tué s'est produit à Paris, dans la quartier de la Goutte d'Or le  : la conducteur de trottinette ayant oublié de respecter un cédez le passage à une priorité à droite s'est jeté sous un camion. Selon certaines rumeurs, certains conducteur de trottinette ne connaîtraient pas le Code de la route en France[31].

Des sources non officielles ont compté 11 tués en trottinette électrique — composé de neuf locataires et deux propriétaires — en trois semestres aux États-Unis, en 2018, rapportés dans les médias traditionnels[34].

  • Accidents non mortels

À Austin, dans le Texas, 192 blessures ont été comptées en six mois sur des pratiquants de trottinette électrique, dont la moitié à la tête, dont 15 % de traumatiques. Sur ce nombre seul 1 % avait protégé sa tête avec un casque[34].

À Santa Monica, en Californie, sur 249 pratiquants de trottinette blessés, 40 % l'ont été à la tête, avec un taux de port de casque inférieur à 4 %[34].

La France compte en 2019 200 accidents mensuels de trottinette déclarés en hopital[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le terme de trottinette provient du terme de trottin qui au XIXe siècle désignait une petite employée de magasins chargée de faire les emplettes au pas de course pour des clients pressés. Elle trottinait donc pour faire sa commission.
  2. Larousse, « Définitions : patinette - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr
  3. Néanmoins les premières trottinettes avaient une roue à l'avant et deux roues à l'arrière.
  4. Sylvie Foisset, « La trottinette un souvenir d'enfance », sur lanouvellerepublique.fr, La Nouvelle République, (consulté le 13 février 2019).
  5. Sibylle Vincendon et Emmanuèle Peyret, « Mobilité : la trottinette électrise la ville », sur Libération.fr, (consulté le 13 février 2019)
  6. « Trottinettes, skates et nouveaux engins : où rouler ? », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi (consulté le 13 février 2019).
  7. « Bagatyne », sur Bagatyne (consulté le 8 novembre 2015)
  8. Transports doux ecocitoyens.ademe.fr consulté en juillet 2013
  9. https://info.arte.tv/fr/lhistoire-de-la-trottinette
  10. https://info.arte.tv/fr/lhistoire-de-la-trottinette
  11. « Power-transmission mechanism. »
  12. « Circulation en trottinette électrique, rollers ou skateboard », sur www.service-public.fr, (consulté le 3 juillet 2019).
  13. Sébastian Compagnon et Christine Henry, « Trottinettes, vélos, scooters en libre-service à Paris : c’est le bazar ! », sur Le Parisien, (consulté le 29 mars 2019)
  14. https://www.nouvelobs.com/economie/20190812.OBS17102/pourquoi-ne-pas-etre-assure-en-trottinette-electrique-peut-vous-couter-tres-cher.html
  15. https://www.nouvelobs.com/economie/20190812.OBS17102/pourquoi-ne-pas-etre-assure-en-trottinette-electrique-peut-vous-couter-tres-cher.html
  16. « Âge minimum, vitesse, amende... ce qui va changer avec les trottinettes électriques », sur www.lefigaro.fr,
  17. « Texte sur Légifrance »
  18. « Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route » [PDF], sur ecologique-solidaire.gouv.fr, ministère de la transition écologique et solidaire, (consulté le 3 juillet 2019).
  19. « Paris : le stationnement des trottinettes électriques sur les trottoirs devient officiellement interdit », sur LaProvence.com, (consulté le 31 juillet 2019)
  20. https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/10/23/INTS1913464D/jo/texte
  21. https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/les-trottinettes-electriques-entrent-dans-le-code-de-la-route-81f9e797d136a284d94d7ff5ae1f278d
  22. https://www.caradisiac.com/trottinettes-electriques-et-monoroues-integrent-le-code-de-la-route-179405.htm
  23. https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/10/23/INTS1913464D/jo/texte
  24. https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/10/23/INTS1913464D/jo/texte
  25. « xtremescooter », sur xtremescooter.pagesperso-orange.fr
  26. « Trottinette », Fédération Française de Roller & Skateboard (consulté le 13 février 2019)
  27. (en + fi) « WELCOME TO HOMEPAGE OF THE KICKBIKE WORLDWIDE! »
  28. « NAF », sur footbikesport.net
  29. Résultats de la Footbike Eurocup
  30. « Association Française de Trottinette de Sport - afts.fr »
  31. a et b Céline Carez, « Accident de trottinette : Nabil, 25 ans, mort à 100 m de chez lui », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juillet 2019).
  32. a et b « Hausse importante du nombre d'accidents de trottinettes », sur Franceinfo, .
  33. www.securite-routiere.gouv.fr/.../Bilan+2017+de+la+sécurité+routière+VF+internet.pdf
  34. a b et c (en) Cathy Bussewitz et Amanda Morris, « Boom in electric scooters leads to more injuries, fatalities », The Associated Press, (consulté le 3 juillet 2019).
  35. https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/08/12/trottinettes-electriques-une-association-de-victimes-se-mobilise-contre-l-anarchie-urbaine_5498822_3224.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]