Troposphère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Troposphère (fusées).
Schéma des couches de l'atmosphère (à l'échelle). La stratosphère (~50 km) ne compte que pour environ 1 % de l'atmosphère. On considère que l'exosphère (observable depuis l'espace) s'étend jusqu'à ~100 000 km.

La troposphère est la couche de l'atmosphère terrestre comprise entre la surface du globe et la stratosphère. Sa limite supérieure, la tropopause, se situe à une altitude d'environ 8 à 15 kilomètres selon la latitude et la saison. La troposphère est plus épaisse à l'équateur qu'aux pôles. En moyenne, la température diminue avec l'altitude, à peu près de 6,4 °C tous les 1 000 mètres.

Cette couche atmosphérique représente environ 80 % de la masse totale de l'atmosphère. C'est dans cette couche que circule normalement l'aviation commerciale. On y trouve la plupart des phénomènes météorologiques. C'est donc dans cette couche que le cycle de l'eau peut se développer, on y trouve une masse importante de vapeur d'eau (H2O).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « troposphère » a été inventé en 1913 par le météorologue français Léon Teisserenc de Bort. Il est construit à partir du grec τρόπος / tropos (« tour ») et σφαῖρα / sphaira (« sphère »), le premier mot faisant référence aux mouvements rotatoires des masses d'air (la convection, mais surtout la turbulence) qui la caractérisent.

Chimie[modifier | modifier le code]

C'est essentiellement dans la troposphère que se trouvent les gaz issus de l'activité terrestre :

Usages humains[modifier | modifier le code]

Les avions et les missiles de croisière circulent dans la troposphère. La tropopause n'est franchie que par les fusées, les missiles balistiques et les ballons-sondes.

L'inversion de certaines caractéristiques physiques dans la tropopause est utilisée comme écran réflecteur naturel pour certaines émissions de radio à longue portée (jusqu'à plus de 300 km), notamment pour les communications militaires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]