Tronget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tronget
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Souvigny
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Bourbonnais
Maire
Mandat
Jean-Marc Dumont
2017-2020
Code postal 03240
Code commune 03292
Démographie
Population
municipale
914 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 24″ nord, 3° 04′ 08″ est
Altitude Min. 369 m – Max. 480 m
Superficie 31,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Tronget

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Tronget

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tronget

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tronget
Liens
Site web tronget.fr

Tronget est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Tronget
Gipcy Noyant-d'Allier
Châtillon
Rocles Tronget Cressanges
Treban
Le Montet
Deux-Chaises
Le Theil

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les routes départementales 1 (vers Saint-Hilaire, Bourbon-l'Archambault et Saint-Pourçain-sur-Sioule), 33 (vers Treban), 106 (vers Meillers), 107 (vers la D 1 et Le Theil), 230 (vers Gipcy), 231, 315 et 945 (route nationale 145 historique vers Montmarault et Souvigny), ainsi que la route nationale 79 (E62, portion de la Route Centre-Europe Atlantique) permettant l'accès à l'autoroute A71[1].

Une gare est implantée sur la ligne de Montluçon à Moulins, fermée aux voyageurs.

Une ligne d'autocars du réseau Trans'Allier dessert la commune : la ligne A, reliant Montluçon à Moulins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement de la commune au XIXe siècle est largement dû à sa position sur la ligne de chemin de fer Montluçon - Moulins.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tronget dépendait du canton du Montet jusqu'en mars 2015 ; à la suite du redécoupage des cantons du département, la commune fait désormais partie du canton de Souvigny[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1912 1920 François Mercier   Entrepreneur
         
janvier 1991 mars 2001 Michel Berthomier PCF  
mars 2001 mars 2017 Alain Déternes[3] PCF Agriculteur retraité
Président du SIVOM Rive gauche Allier depuis 2014[4]
mars 2017 en cours
(au 28 mars 2017)
Jean-Marc Dumont[5] PCF  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 914 habitants, en diminution de -2,14 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
951 909 931 1 108 1 088 1 156 1 156 1 170 1 211
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 273 1 263 1 263 1 289 1 355 1 422 1 272 1 233 1 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 179 1 161 1 160 1 108 1 242 1 217 1 271 1 290 1 302
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 102 1 072 1 015 1 001 1 058 928 955 934 914
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Tronget et son comité des fêtes proposent chaque année un feu d'artifice au plan d'eau du village.

Durant la fête patronale, le village passe à 20 000 personnes environ. Beaucoup d'artistes sont passés dans la commune : le groupe Zouk Machine est venu en 2008 ; le chanteur Michael Jones[10] est venu en 2011, 2012 et 2013 ; Joyce Jonathan a fait un concert en 2014[11] ; Fréro Delavega[12], Laure Manaudou[13] sont venus en 2015 ; les groupes Tryo et Wazoo sont venus en 2016[14].

Sports[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Maurice-et-Saint-Vincent, romane, construite à partir du XIIe siècle. L'église dépendait alors du monastère du Montet.
    L'église a été modifiée au XIIIe siècle pour le chevet, puis au XIXe siècle pour la partie occidentale.
    Les deux premières travées, côté est de la nef centrale et les bas-côtés en berceau brisé sont romans, ainsi que l'absidiole sud. Le clocher a été construit au-dessus de la première travée de la chapelle latérale sud et possède une base romane carrée sur deux niveaux. Il est terminé par une petite flèche.
    Le chevet plat et asymétrique percé de quatre fenêtres gothiques remplace probablement une abside romane en hémicycle.
    Les deux travées occidentales ainsi que la façade ont été refaites en style roman en 1880 par l'architecte Jean-Bélisaire Moreau (1828-1899). L'église a été classée Monument historique le 16 septembre 1942[15].
  • Statue du bienfaiteur François Mercier.
  • Ancien sanatorium François-Mercier, aujourd'hui pavillon de l'hôpital Cœur du Bourbonnais.
  • Le plan d'eau est situé à cinq minutes à pied du stade.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François Mercier (1858-1920), entrepreneur de travaux publics, spécialisé dans la construction ferroviaire, maire et bienfaiteur de la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Géoportail (consulté le 4 mai 2017).
  2. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier.
  3. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], Association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 23 mars 2015).
  4. « Alain Déternes président du SIVOM », sur lamontagne.fr, .
  5. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], Association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 4 mai 2017), p. 5.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « L'interview de Michael Jones », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 juillet 2016).
  11. « Joyce Jonathan fait son show à Tronget », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 juillet 2016).
  12. « Plus de 16.000 spectateurs à la fête de Tronget », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 juillet 2016).
  13. « Laure Manaudou à Tronget », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 juillet 2016).
  14. « [Diaporama] 20.000 personnes pour Tryo à Tronget en Fête », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 juillet 2016).
  15. « Église Saint-Maurice », notice no PA00093324, base Mérimée, ministère français de la Culture