Trompette naturelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trompette baroque (d'après Johann Leonhard Ehe III, Nuremberg, 1700).

Une trompette naturelle est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres. Les trompettes naturelles sont dépourvues de pistons, de coulisse ou de trous correctifs, ce qui rend la longueur de la colonne d'air invariable et permet ainsi de ne disposer que des sons pouvant être émis par une colonne d'air fixe, appelés partiels[1].

En pratique, la dénomination de « trompette naturelle » est souvent utilisée comme synonyme de trompette baroque, une trompette naturelle utilisée entre le XVIe et le XVIIIe siècle. De nombreux compositeurs de l'époque baroque ont fait appel à celle-ci dans leurs compositions, dont Antonio Vivaldi, Georg Philipp Telemann, Georg Friedrich Haendel ou Jean-Sébastien Bach.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Don Smithers, The Music and History of the Baroque Trumpet Before 1721, Syracuse University Press,
  • (en) Andrew Jay Roseborrough, The Modern Pedagogical Potential of the Baroque Natural Trumpet, University of Miami, , thèse universitaire
  • (en) Gabriele Cassone, The Trumpet Book, Varese, Zecchini, coll. « Expression of music » (no 1), 2009 ((it) 2002), 335 p. (ISBN 8887203806, OCLC 554109420, lire en ligne), The Natural trumpet, p. 103–140

Références[modifier | modifier le code]

  1. Don Smithers, Klaus Wogram et John Bowsher, « L'art de la trompette baroque », Pour la science,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]