Trolle d'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Trollius europaeus)

Trollius europaeus

Le Trolle, Trolle d'Europe ou Trolle des montagnes (Trollius europaeus) est une espèce de plantes herbacées vivaces de la famille des Ranunculaceae.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Plantes fleuries à maturité.
Graines de trolle d'Europe vers Keila en Estonie.

Trol dérive du vieil allemand qui signifie « globe », le nom a été donné par allusion à la forme globuleuse de la fleur.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le trolle d'Europe est une plante des prairies humides et des bois clairs de montagne d'Europe. On le retrouve entre 500 et 2 500 m d'altitude. Il est présent en France dans tous les massifs montagneux : Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées, Corbières. Il est souvent accompagné par des narcisses des poètes.

Description[modifier | modifier le code]

Le trolle d'Europe forme une touffe compacte de tiges dressées assez serrées, faisant environ 60 cm à 1 m. Il porte des feuilles vert foncé palmatiséquées, plutôt situées assez bas sur la tige[1]. Les fleurs sont hautes, généralement solitaires, en forme de globes de quelques centimètres, formés de 6 à 15 pétales jaune très vif (il est parfois comparé à un gros bouton d'or qui serait resté fermé)[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

La floraison a lieu de mai à août. Le Trolle d'Europe a la particularité d'être pollinisé par une mouche. Six espèces du genre Chiastocheta sont concernées par cette interaction mutualiste[3]. Les mouches pondent leurs œufs qui se développent au détriment des graines, dévorées par les larves.

Toxicité[modifier | modifier le code]

Son rhizome est toxique (il contient des substances révulsives). Comme toutes les renonculacées, la plante est légèrement vénéneuse, car contenant un alcaloïde, la proto-anémonine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Boule d'or, Trolle d'Europe, Trolle des montagnes, Trollius europaeus », sur auJardin.info (consulté le )
  2. « FLOREALPES : Trollius europaeus / Trolle d'Europe / Ranunculaceae / Fiche détaillée Fleurs des Hautes-Alpes », sur www.florealpes.com (consulté le )
  3. Sébastien Ibanez, Le trolle d’Europe contrôle-t-il la densité des populations de chiastochètes ?, (mémoire de master), (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion et Gérard Dumé, Flore forestière française : guide écologique illustré, t. 2 : Montagnes, Paris, Institut pour le développement forestier, , 2434 p. (ISBN 2 904740 41 4), p. 2140-2141

Liens externes[modifier | modifier le code]