Troisième circonscription de Paris de 1988 à 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
3e circonscription
de Paris
de 1988 à 2012

La troisième circonscription de Paris est l'une des 21 circonscriptions électorales françaises que compte le département de Paris (75) situé en région Île-de-France de 1986 à 2010. D'après les chiffres de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)[1] de 1999, la population de cette circonscription est estimée à 75 131 habitants[2].

Délimitation de la circonscription[modifier | modifier le code]

Entre 1988, année des premières élections après le rétablissement du scrutin uninominal majoritaire par circonscription[3], et le redécoupage des circonscriptions réalisé en 2010, la circonscription recouvre[4] la partie nord du 6e arrondissement (quartier de la Monnaie, quartier Saint-Germain-des-Prés et une partie du quartier de l'Odéon située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies rue de Vaugirard et rue de Médicis), ainsi que la totalité du 7e arrondissement.

Cette délimitation s'applique donc aux IXe, Xe, XIe, XIIe et XIIIe législatures de la Cinquième République française.

Cette troisième circonscription de Paris correspond à l'adjonction de la cinquième circonscription et d'une partie de la quatrième circonscription de la période 1958-1986, la cinquième recouvrait l'intégralité du 7e arrondissement et la quatrième, l'intégralité du 6e. La partie sud du 6e arrondissement fut intégrée au côté du 5e arrondissement de Paris dans la nouvelle deuxième circonscription de Paris.

Députés[modifier | modifier le code]

Élection du 16 mars 1986 au scrutin proportionnel[modifier | modifier le code]

En 1985, le président de la république François Mitterrand changea le mode de scrutin des députés en rétablissant le scrutin proportionnel. Le nombre de députés du département de Paris fut ramené de 31 à 21.


Député issu de la circonscription élu à l'Assemblée nationale (législatures de la Ve République)
Législature Début de mandat Fin de mandat Député élu Parti politique Observations
VIIIe 2 avril 1986 14 mai 1988 Édouard Frédéric-Dupont Front national mandat écourté à la suite d'une dissolution de François Mitterrand


Élections depuis 1988[modifier | modifier le code]

Après les élections du 16 mars 1986, le nouveau premier ministre Jacques Chirac rétablissait le scrutin majoritaire à deux tours. Le nombre de députés était maintenu à 21 et les circonscriptions électorales antérieures étaient donc ramenées de 31 à 21. L'ancienne cinquième circonscription (le 7e arrondissement de Paris) fut rattachée à la partie nord de l'ancienne quatrième circonscription (le 6e arrondissement de Paris) pour former la nouvelle troisième circonscription.


Députés de la 3e circonscription élus à l'Assemblée nationale (législatures de la Ve République)
Législature Début de mandat Fin de mandat Député élu Parti politique Observations
IXe 23 juin 1988 1er avril 1993 Édouard Frédéric-Dupont app. RPR
Xe 2 avril 1993 1er mai 1993 Michel Roussin RPR nommé au gouvernement
2 mai 1993 21 avril 1997 Martine Aurillac RPR suppléante de Michel Roussin
mandat écourté à la suite d'une dissolution de Jacques Chirac
XIe[5] 12 juin 1997 18 juin 2002 Martine Aurillac RPR
XIIe[6] 19 juin 2002 25 juin 2007 Martine Aurillac UMP
XIIIe 26 juin 2007 19 juin 2012 Martine Aurillac UMP

Évolution de la circonscription[modifier | modifier le code]

En 2012, cette circonscription a été intégrée à la nouvelle deuxième circonscription, à l'exception du quartier de l'École-Militaire, qui a rejoint la nouvelle douzième circonscription[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]