Trois jardins les plus célèbres du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les trois jardins les plus célèbres du Japon.

Les trois jardins les plus célèbres du Japon (日本三名園, Nihon sanmeien?, ou « trois plus beaux jardins du Japon ») sont le Kenroku-en à Kanazawa, le Kōraku-en à Okayama et le Kairaku-en à Mito[1].

Description[modifier | modifier le code]

Kenroku-en, la plus ancienne fontaine du Japon.

Le Kenroku-en (兼六園?, « jardin des six attributs ») a été développé des années 1620 aux années 1840 par la famille Maeda, les dirigeants de l'ancienne province de Kaga.

Le jardin Kōraku-en (後楽園庭園, Kōrakuen Teien?) a été construit en 1700 à la demande de Ikeda Tsunamasa, daimyo d'Okayama. Il a pris sa forme actuelle en 1863.

Le Kairaku-en (偕楽園?) est né en 1841 sous les ordres de Tokugawa Nariaki.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Asahi Shinbun, « 日本三名園 » [« Les trois jardins les plus célèbres du Japon »], sur Kotobank,‎ (consulté le 17 août 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]