Troglodyte des marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cistothorus palustris

Le Troglodyte des marais (Cistothorus palustris) est une espèce de passereaux américains appartenant à la famille des Troglodytidae. L'Union internationale pour la conservation de la nature considère cet oiseau comme de « préoccupation mineure ».

Description[modifier | modifier le code]

Le Troglodyte des marais mesure environ 13 cm et pèse des 9 à 14 g[1]. Le bec est relativement long. Les parties supérieures sont brunes, les flancs sont brun clair. La gorge, la poitrine et le ventre sont blancs. Le dos est noir et recouvert de petites rayures blanches. L'iris, le bec et les pattes sont bruns. Le plumage des juvéniles est plus sombre.

Le mâle est plus grand que la femelle.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Troglodyte des marais se nourrit près de l'eau. Insectivore, il attrape divers invertébrés, principalement des insectes et des araignées[2].

En Californie, 53 estomacs de Troglodytes des marais ont été observés, ce qui montre qu'il consomme des chenilles, des punaises, des coléoptères, des araignées, des mouches, des sauterelles et des libellules[3].

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Enregistrement 1 :
Enregistrement 2 :

Reproduction[modifier | modifier le code]

Illustration d'un nid de Troglodyte des marais.

Les Troglodytes des marais se reproduisent entre avril et juin. Durant la saison de reproduction, les mâles construisent un grand nombre de nids (entre 7 et 22[4]) construits avec des plumes, des feuilles et du duvet[1]. Les nids semblent jouer un rôle dans la distraction des prédateurs[4].

La femelle pond généralement de quatre à six œufs bruns mouchetés de noir, mesurant environ 12 mm × 16 mm. L'incubation dure 12 jours. Les oisillons sont prêts à voler à l'âge de 13 jours, mais continuent à être nourris pendant 12 jours[4].

Systématique[modifier | modifier le code]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Le Troglodyte des marais a été décrit sous son nom scientifique actuel (Cistothorus palustris) en 1810 par l'ornithologue américano-écossais Alexander Wilson[5]. 15 sous-espèces sont actuellement reconnues[6].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • C. p. aestuarinus
  • C. p. browningi
  • C. p. clarkae
  • C. p. deserticola
  • C. p. dissaeptus
  • C. p. griseus
  • C. p. iliacus
  • C. p. laingi
  • C. p. marianae
  • C. p. paludicola
  • C. p. palustris
  • C. p. plesius
  • C. p. pulverius
  • C. p. tolucensis
  • C. p. waynei

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Oiseaux.net, « Troglodyte des marais - Cistothorus palustris - Marsh Wren », sur www.oiseaux.net (consulté le )
  2. (en) « Marsh Wren Life History, All About Birds, Cornell Lab of Ornithology », sur www.allaboutbirds.org (consulté le )
  3. Beal, F. E. L. (Foster Ellenborough Lascelles), 1840-1916., Birds of California in relation to the fruit industry, U.S. Dept. of Agriculture, Biological Survey, (OCLC 4041656, lire en ligne), p. 62
  4. a b et c Donald E. Kroodsma et Jared Verner, « Marsh Wren (Cistothorus palustris) », dans Birds of the World, Cornell Lab of Ornithology, (lire en ligne)
  5. Alexander Wilson, George Ord, Alexander Lawson et John G. Warnicke, American ornithology, or, The natural history of the birds of the United States : illustrated with plates engraved and colored from original drawings taken from nature, vol. v.2 (1810), Published by Bradford and Inskeep, Printed by Robert Carr,, (lire en ligne), pp. 58-60
  6. « Dapple-throats, sugarbirds, fairy-bluebirds, kinglets, hyliotas, wrens, gnatcatchers », sur www.worldbirdnames.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Carte de répartition
  • Aire de nidification
  • Voie migratoire
  • Présent à l'année
  • Aire d'hivernage