Triumvirat (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triumvirat
Pays d'origine Allemagne
Genre musical Rock progressif
Années actives 1969-1977
Site officiel www.triumvirat.net
Composition du groupe
Membres Jürgen Fritz
Werner " Dick " Frangenberg
Hans Bathelt
Hans Pape
Helmut Köllen
Barry Palmer

Triumvirat était un groupe rock progressif allemand fondé en 1969 à Cologne et qui devint durant les années 1970 une figure marquante de l'Eurock, le rock progressif d'Europe continentale.

L'influence d'Emerson, Lake and Palmer[modifier | modifier le code]

Les groupes The Nice et Emerson, Lake & Palmer influencèrent fortement la musique de Triumvirat au point que le groupe incorpora certains morceaux des Nice et d'ELP dans leur répertoire en concert (Rondo, Hoedown par exemple).

Au sommet de sa gloire au milieu des années 1970, Triumvirat était souvent considéré comme l' « Emerson, Lake & Palmer allemand » ou le « clone d'ELP » : ceci était dû à la virtuosité de Jürgen Fritz aux claviers et aux synthétiseurs, mais plus spécialement à cause du son de son orgue Hammond en tous points semblable à celui de Keith Emerson.

Composition initiale du groupe[modifier | modifier le code]

Le groupe était initialement un trio, d'où le nom de « Triumvirat » :

En fait, Triumvirat demeura un trio jusqu'à l'album Old loves die hard avec l'arrivée du chanteur Barry Palmer, et devenait ainsi un quatuor, Jürgen Fritz, Werner Frangenberg, Hans Bathelt et Barry Palmer.

Évolution[1][modifier | modifier le code]

Hans-Jurgen Fritz aura été le seul membre original à être présent tout au long de la carrière du groupe.

Dick Frangenberg, alors étudiant en mathématique, quitta le groupe dès 1970 (soit bien avant le premier album) et fut remplacé par Hans Pape.

Pape quitta le groupe en 1973 durant l'enregistrement de l'album Illusions on a Double Dimple, à la suite de son mariage.

Il fut remplacé par le bassiste-guitariste et chanteur Helmut Köllen qui quitta Triumvirat en 1975, après l'album Spartacus, pour entamer une carrière solo.

Le départ de Köllen fut compensé par le retour du premier bassiste du groupe, Werner " Dick " Frangenberg, ainsi que par le recrutement du chanteur britannique Barry Palmer mais ce lineup ne tint pas la distance et vola en éclats après un seul album, Old Loves Die Hard.

Helmut Köllen reprit sa place à nouveau : il fit la connaissance de Barry Palmer et réussit à convaincre les membres du groupe de le réintégrer dans Triumvirat.

Le 3 mai 1977, Köllen décéda à la suite d'un empoisonnement au monoxyde de carbone alors qu'il écoutait la cassette de son dernier album (solo) dans sa voiture qui se trouvait dans le garage.

En 1977, le batteur et parolier Hans Bathelt quitta le groupe, insatisfait par le chemin plus commercial pris par le leader et claviériste Jürgen Fritz. Les meilleurs albums du groupe, les plus représentatifs du son prog des débuts sont les 5 premiers, les deux derniers étant plus commerciaux, comme pour répondre aux pressions des maisons de disques qui voulaient plus de ventes.

Sur le dernier album, Russian Roulette, Fritz fit appel à des musiciens de studio renommés, comme Jeff Porcaro à la batterie et Steve Lukather à la guitare, pour un disque qui n'avait plus grand-chose à voir avec la formation originale, un peu à l'image du Genesis de Phil Collins.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]