Tristan Cabral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabral.
Tristan Cabral
Nom de naissance Yann Houssin
Naissance
Arcachon
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Tristan Cabral est le nom de plume de l'écrivain et poète français Yann Houssin, né à Arcachon le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Arcachon en 1944. Après des études de théologie protestante, Tristan Cabral, de son véritable nom Yann Houssin, enseigne la philosophie pendant trente ans au lycée Alphonse-Daudet, à Nîmes.

Il participe à des mouvements de contestation politique. Celle du Comité Anti-Militariste (CAM) lui vaudra un emprisonnement pendant quelques mois en 1976.

Yann Houssin prend le nom de plume de Tristan Cabral en hommage à l'homme politique bissau-guinéen et cap-verdien Amílcar Cabral et à Tristan, du conte populaire Tristan et Iseut[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

En 1974, le recueil de poésie Ouvrez le feu d'un jeune poète de 24 ans, Tristan Cabral, suicidé en 1972, est salué par la critique. Yann Houssin signe la préface. On apprendra plus tard que Yann Houssin en est le véritable auteur.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ouvrez le feu! : 1964-1972, par Tristan Cabral, préface de Yann Houssin, couverture de Christian Bayle, ed. Plasma, 1974
  • Du Pain et des pierres, par Tristan Cabral, précédé d'un entretien avec François Bott et Pierre Drachline, ed. Plasma, 1977
  • Ouvrez le feu ! par Tristan Cabral, préface de Yann Houssin, ed. Plasma, 1979
  • Demain, quand je serai petit / Tristan Cabral, ed. Plasma, 1979
  • Et sois cet océan !, par Tristan Cabral, ed. Plasma, 1981
  • Et sois cet océan !, par Tristan Cabral, ed. Plasma, 1983
  • La Lumière et l'exil : anthologie des poètes du Sud de 1914 à nos jours publié par Tristan Cabral, ed. le Temps parallèle, 1985
  • Le Passeur de silence, par Tristan Cabral, ed. la Découverte, 1986
  • Manifestes pour la sixième République par Jack Oriac, Tristan Cabral, Hervé Sintmary, ed. la Mémoire du futur, 1987
  • Sonnets par Alin Anseeuw, Jean-Pierre Bobillot, Xavier Bordes, Tristan Cabral, et al., ed. Ecbolade, 1989
  • Le Quatuor de Prague : 1968-1990, par Tristan Cabral, ed. de l'Aube, 1990
  • Le passeur d'Istanbul : poèmes, par Tristan Cabral..., dessins de Ianna Andréadis, ed. du Griot, 1992
  • Le désert-Dieu : journal de Jérusalem sous l'Intifada, par Tristan Cabral, ed. l'Alpha l'Oméga, 1996
  • Mourir à Vukovar : petit carnet de Bosnie, par Tristan Cabral, mis en images par Martine Mellinette, ed. Cheyne, 1997
  • L'enfant d'eau : journal d'un égaré, 1940-1950, par Tristan Cabral, ed. les Cahiers de l'égaré, 1997
  • La messe en mort, par Tristan Cabral, ed. le Cherche midi, 1999
  • L'enfant de guerre : 999-1999, par Tristan Cabral, ed. le Cherche midi, 2002
  • Les chants de la sansouïre, avec Michel Falguières, photographies de Didier Leclerc, Atelier N89, 2011
  • Si vaste d'être seul, par Tristan Cabral, ed. le Cherche midi, 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auteur : Tristan Cabral sur les Hommes sans Épaules

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]