Tristan (cycle arthurien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tristan et Iseult se rendant en Cornouailles, enluminure d'Évrard d'Espinques, vers 1450-1500. Musée Condé, Chantilly.

Tristan (latin et brittonique : Drustanus ; gallois : Trystan), également connu sous le nom de Tristram, est un personnage du cycle arthurien. Il est le héros masculin de la légende arthurienne de Tristan et Iseut. D'origine cornique, il est l'un des chevaliers de la Table ronde. Il est le fils de Blanchefleur et Rivalin[1] (ou dans les versions ultérieures Elizabeth et Meliodas[1]), et le neveu du roi Marc de Cornouailles. Celui-ci l'envoie chercher Iseut en Irlande, afin qu'elle épouse le roi. Cependant, durant le voyage, Tristan et Iseut boivent accidentellement un philtre d'amour qui les rend éperdument amoureux l'un de l'autre.

Le personnage de Tristan, latinisé en Drustanus, est sûrement tiré de la Chronique picte où figurent des rois pictes nommés Drest (ou Drust).

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Loth, « Contribution à l'étude des romans de la table ronde », Revue celtique, vol. 30, no 3, , p. 270

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Béroul, Tristan et Yseut, Éditions Mille et une nuits, (ISBN 978-2-84205-861-6, lire en ligne)