Triptyque du Jugement dernier (Fra Angelico)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 16 mars 2020 à 05:22 et modifiée en dernier par ZéroBot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Triptyque du Jugement dernier, Ascension et Pentecôte
Angelico, trittico del giudizio universale, ascensione e pentecoste.jpg
Artiste
attribuée à Fra Angelico ?
Date
Type
Dimensions (H × L)
55 × 
largeur latéral gauche 18.5
du central 38.5
du latéral droit 18 cm
Mouvement
No d’inventaire
395, 396, 397
Localisation
Galleria nazionale d'arte antica di palazzo Corsini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Triptyque du Jugement dernier, Ascension et Pentecôte (en italien, trittico del giudizio universale, ascensione e pentecoste) est une peinture triptyque réalisée a tempera sur panneaux de bois (55 × 38 cm pour le panneau central) attribuée sans preuves formelles[1] à Fra Angelico, qui daterait des années 1450-1455 et conservée dans la Galerie nationale d'Art Ancien du Palais Corsini à Rome.

Description

Le tryptique représente, de gauche à droite, l'Ascension, le Jugement dernier et la Pentecôte. Le panneau central ressemble étroitement au panneau réalisé pour le couvent Couvent Sainte-Marie-des-Anges de Florence (vers 1431), avec une composition similaire qui voit Christ Juge entouré de saints en haut, et en bas les bienheureux et les damnés séparés par une rangée de tombes découvertes (une rangée unique) disposées en perspective vers l'arrière-plan.

L'attribution et la datation tardive se justifieraient par quelques analogies avec l'œuvre phare de la dernière période du peintre, l'Armadio degli Argenti. En particulier, la figure de la femme tourmentée par le Diable sur la droite est en étroite relation avec une figure du Massacre des Innocents de l'Armadio, tandis que le Christ a une pose éloquente qui reprend le Christ Juge de la voûte de la chapelle San Brizio à Orvieto (1447).

Attribution incertaine

Notes et références

  1. Page du musée citée en lien externe

Liens externes