Triptyque de Sant'Agostino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Triptyque de Sant'Agostino
Simone Martini 073.jpg
Il Beato Agostino Novello e storie della sua vita
Artiste
Date
1328
Technique
tempera et or sur tableau de bois
Dimensions (H × L)
198 × 257 cm
Localisation

Le Triptyque de Sant'Agostino (en italien : trittico di Sant'Agostino) est une peinture a tempera sur panneau de bois de 198 × 257 cm, datant d'entre 1324 et 1328, exécutée par le peintre de l'école siennoise Simone Martini. Initialement destinée à figurer dans l'église Sant'Agostino, le triptyque est aujourd'hui conservé à la pinacothèque nationale de Sienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Simone Martini, après plusieurs séjours à Assise, Pise et Orvieto, retourne à Sienne pour ses fresques au Palazzo Pubblico ; au cours de ces années (1324-1328), il réalise également le retable du bienheureux Agostino Novello, pour une des églises de Sienne.

Sujet[modifier | modifier le code]

Augustin Novello dit il Panormitano (Tarano, 1240Sienne, 19 mai 1309) devient, après avoir abandonné une vie de soldat, religieux dans l'ordre de Saint Augustin ; il en devient prieur général vers 1290. Il se retire ensuite dans un ermitage à San Leonardo al Lago, non loin de Sienne.

On lui prête après sa mort des épisodes miraculeux, lesquels sont représentés sur les quatre scènes des panneaux latéraux du triptyque, dans le but de faire de lui le saint patron de la ville (sans succès).

Description[modifier | modifier le code]

Entre trois formats à hauts cintrés à arches trilobées, deux tondi représentent deux pères de l'église.

Panneau central 
Saint Agostino Novello se tient debout tourné vers la droite, tenant un livre à couverture rouge (les Constitutions de l'Ordre qu'il a rédigées) des deux mains : un petit ange à ailes bleues lui « sussure » à l'oreille droite qu'il tend par le lobe, en symbole de la divine inspiration.
Scènes des miracles 

Chacune des quatre scènes est structurée à l'identique dans le même format (82 × 67 cm) : l'accident, l'intervention du saint (plusieurs fois représenté dans la même scène), la prière qui suit, les décors issus de la ville ou de la campagne siennoise.

panneau de gauche 
L’enfant attaqué par un loup (en haut)
L'enfant tombé du balcon
panneau de droite 
L’accident du chevalier tombé dans un ravin (en haut)
L’enfant tombé du berceau (également connue sous le nom de miracle Paganelli)
L'enfant attaqué par le loup.
L'enfant tombé du balcon.
Le chevalier dans le ravin.
L'enfant tombé du lit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gioachino Errante, Delle azioni eroiche virtù ammirabili, vita, morte e miracoli del Beato Agostino Novello, Messine, 1713.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :