Triptik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triptik
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop, rap français
Instruments Voix, platines[1]
Années actives 19942004 ; depuis 2010
Labels Concilium Production, Invasion Records, Eastory Production, Nocturne, Double H Production
Composition du groupe
Membres Dabaaz
Black' Boul
Drixxxé
DJ Pone

Triptik est un groupe de hip-hop français dont les trois membres actifs (d'où leur nom) sont Dabaaz, Black' Boul (Greg Frite) rappeurs et Drixxxé à la production. Après neuf ans de séparation, le groupe revient en 2012 avec un nouvel EP intitulé Depuis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Triptik est formé en 1994, et apparait initialement sur troisième volume de la compilation HipHop Vibes[2]. Le groupe se fait notamment connaître grâce à l'album Microphonorama, avec des titres comme Panam ou Bouge tes cheveux, qui rencontre un franc succès. En 2003, le groupe publie l'album studio TR-303 qui est, selon le groupe, un échec total[3]. Le groupe se sépare après 10 ans d'existence en 2004, chaque membre se consacrant désormais à sa carrière solo[3]. TR-303 est le dernier album du groupe avant sa séparation[4].

En juin 2010, une reformation du groupe est confirmée avec DJ Pone derrière les platines. Concernant les neuf ans d'attente, le groupe explique que « C’était pas vraiment voulu. Il nous fallait du temps pour digérer l’échec commercial de TR-303 et la banqueroute de notre label Concilium Production qui ont conduit à cette « pause ». Personne ne sait aussi bien que nous ce qu’a coûté Triptik en terme d’investissement énergétique et/ou financier. L’indépendance à un coût et nous en avons payé le prix fort… C’est pourquoi il nous a fallu prendre du champ pour nous reconstruire individuellement et diversifier nos activités[3]. » Le 25 juin 2012, Triptik fait son retour musical avec un EP, intitulé Depuis[5],[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1998 : L'Ébauche
  • 2001 : Microphonorama
  • 2003 : TR-303
  • 2012 : Depuis

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Triptik E.P.
  • 2012 : Depuis

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Au téléphone, feat. Zoxea / T.R.I.P.T.I.K., feat DJ Poska
  • 2000 : Star System / Tombeurs de mouches / L'Interview
  • 2000 : Dat Shit, feat. Blahzay Blahzay
  • 2000 : Le Piège, feat. D'Oz & Cutee B / J'rap
  • 2001 : Bouge tes cheveux, feat. DJ Pone / On baigne dans le faux
  • 2002 : Inintitulé, feat. DJ Pone / Panam' Remix
  • 2003 : Hip-hop, feat. Dany Dan, Jango Jack & Dee Nasty

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Hip Hop Vibes 3 - Je sais que la haine
  • 1999 : Homecore - Lève tôt (feat. Bubba San)
  • 2000 : Cutee B Style - Perdus dans la masse
  • 2000 : Bonjour la France Vol.1 - Perdus dans la masse
  • 2000 : La Squale B.O. - Si c'est la merde
  • 2001 : Cut Killer Show 2 - Juste une intermède
  • 2001 : What's The Flavor - Le Thème (feat. Horseck, Mass, Ghetto diplomats, Jszan Gali et Eloquence)
  • 2001 : Guet Apens 2 - Le pacte des fous feat. Weedy, Le T.I.N. & Disiz la peste
  • 2002 : 1 Son 2 Rue - La menace plane
  • 2002 : Don't Sleep 2 L'album - J'ai passé l'âge (feat. Octobre Rouge)
  • 2002 : Fondations - feat. Remix des Jazz Liberatorz
  • 2002 : Sachons Dire Non - La lutte est en marche (feat. Mr R, La caution, Scred connexion, le rat Luciano, Arsenik, Tandem, Sniper, Ol' Kainry)
  • 2004 : Gran Bang (de la marque streetwear Qhuit, avec notamment les Svinkels et les MCs de TTC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Papa, le nouveau morceau de Triptik feat. DJ Pone », sur madmoizelle.com, (consulté le 31 mai 2016).
  2. « Le groupe Triptik fait son retour sur Goom Radio », sur Le Zapping du paf, (consulté le 31 mai 2016).
  3. a, b et c « Triptik, unis comme les 3 doigts de la main ! », sur adelineaupaysduhiphop, (consulté le 31 mai 2016).
  4. « Dabaaz. Moi, ma gueule et ma propre personne », sur Abcdr du Son, (consulté le 31 mai 2016).
  5. « Triptik: "On s'est arrêtés au moment où le rap 'caillera' a pris le dessus" », sur l'Express, (consulté le 31 mai 2016).
  6. « Triptik se fait plaisir », sur nowplaying-mag.com, (consulté le 31 mai 2016).