Trio pour piano et cordes no 2 de Schubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trio no 2 de Schubert
D. 929 op.100
Image illustrative de l’article Trio pour piano et cordes no 2 de Schubert
Franz Schubert en 1825

Genre Trio, Musique de chambre, Lyrisme, Musique romantique
Nb. de mouvements I : Allegro
II : Andante Con Moto
III : Scherzando, allegro moderato - Trio
IV : Allegro Moderato
Musique Franz Schubert
Effectif Trio de violon, violoncelle, et piano
Durée approximative 45 min
Dates de composition 1827 en musique classique
Dédicataire « A ceux qui y prendront du plaisir »
Partition autographe 1828 en musique classique
Création 26 décembre 1827 en musique classique Musikverein (Vienne)

Le Trio no 2 de Schubert ou Trio en mi bémol majeur pour piano et cordes no 2 (D. 929 op. 100) est un trio de musique de chambre lyrique romantique en quatre mouvements, pour violon, violoncelle, et piano, composé par le compositeur autrichien Franz Schubert (1797-1828) en (un de ses plus célèbres chefs-d'œuvre, parmi plus de mille compositions de son catalogue Deutsch, avant sa disparition précoce à l'age de 31 ans)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Partition autographe.

Alors qu'il est gravement malade, âgé de 30 ans, et en fin de vie à Vienne, Franz Schubert continue à composer son oeuvre prolifique « tardive » avec un indestructible enthousiasme et vitalité, avec un « lyrisme schubertien musical romantique allemand »[2],[3] dont il est maître, avec entre autres ce trio en mi bémol majeur en quatre mouvements pour violon, violoncelle, et piano, composé à la suite de son trio pour piano et cordes no 1 de Schubert[4].

Dédié par Schubert « à ceux qui y prendront du plaisir »[3], il est joué pour la première fois au Musikverein (Vienne) (« Maison de l’Union Musicale de Vienne ») le [5], ainsi que lors de Schubertiades privées à Vienne en 1828 (année de sa disparition à l'age de 31 ans)[6].

Le 2e mouvement joué par le Trio tchèque devient (entre autres avec la célèbre Sarabande de Haendel) une des plus célèbres musiques de film de l'histoire du cinéma, avec le succès du film Barry Lyndon de Stanley Kubrick en 1975, avec un Oscar de la meilleure musique de film 1976[7].

Structure[modifier | modifier le code]

Ce trio pour piano et cordes est composé de quatre mouvements.

Allegro[modifier | modifier le code]

Ce mouvement est de forme sonate. Il débute immédiatement avec un premier thème forte, déclamé par les trois instruments à l’unisson :

Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Il s'ensuit un second thème de caractère tout à fait différent, orchestré en choral :

Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Le second thème est en si mineur, ton éloigné qui démontre la complexité du plan tonal de l'œuvre. En effet, celui-ci neutralise la tension dominante-tonique, moteur du plan « dialectique » beethovénien, au profit d'un tissu de relations harmoniques délicates, généralement en tierces[8].

C'est d'ailleurs les relations de tierces qui construisent tout le (très long) développement.

Andante con moto[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un mouvement lent (malgré l'indication "con moto") écrit dans la tonalité relative de do mineur, ayant une forme double ternaire asymétrique. Son thème principal, très long, débute comme suit :

Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Il est probable que ce thème soit inspiré d'une chanson populaire suédoise Se solen sjunker (litt. « le soleil se couche ») que Schubert aurait entendue chanter par le tenor Isak Albert Berg (en) chez la sœur de Josephine Fröhlich (en)[9].

Scherzando. allegro moderato - Trio[modifier | modifier le code]

Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Allegro moderato[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Cette œuvre est intégrée dans de nombreuses musiques de film au cinéma, dont en particulier Barry Lyndon de Stanley Kubrick en 1975, et également :

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

Il a été réutilisé par un certain nombre d'artistes dont :

  • Busta Flex qui l'a samplé pour le morceau Hip Hop forever.
  • Marilyn Manson qui l'a utilisé comme une première partie des concerts du groupe lors de la tournée Rape of the World en 2007.
  • Les réalisateurs du clip Change can happen qui fait office de présentation du site « Attentats - Still alive and having fun ».
  • Le duo français de musique électronique "SomethingAlamode" a largement utilisé des samples du second mouvement pour leur titre "Schubert à la mode"
  • Mylène Farmer en utilise une courte partie adaptée lors d'une interlude de son spectacle Timeless en 2013 pour une chorégraphie avec des robots [10].
  • Fauve, dans leur chanson Voyou (2013)
  • Masomenos dans Coco Classico issue de l'album Balloons

Et enfin pour la télévision :

  • Dans la bande son de la série d'anime Princesse Nine réalisée par Kensei Date.
  • En 2007, les premières notes de piano du deuxième mouvement sont utilisées dans une publicité télévisée vantant les parfums de la marque italienne Diesel.
  • En 2014, dans le pilote de la série Gotham puis à nouveau durant l'épisode 17 de la saison 2.

On le trouve aussi utilisé dans le spectacle Raoul de James Thierrée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] Franz Schubert - Piano Trio in E Flat, op 100 - par le Trio di Trieste sur YouTube
  2. « Schubertien », sur www.universalis.fr (consulté le 4 juillet 2019)
  3. a et b « Les trios de Schubert », sur www.centredemusiquedechambre.paris (consulté le 4 juillet 2019)
  4. « Trio avec piano n ° 2 en mi bémol majeur, op. 100, D. 929 », sur www.earsense.org (consulté le 4 juillet 2019)
  5. « Franz Schubert – Trio N°2 pour piano et cordes », sur digital.philharmoniedeparis.fr (consulté le 4 juillet 2019)
  6. « Franz Schubert – Trio N°2 Op.100 pour violon, violoncelle et piano », sur www.lamusiqueclassique.com (consulté le 4 juillet 2019)
  7. [vidéo] Barry Lyndon (1975) Franz Schubert - Piano Trio No.2 sur YouTube
  8. Die Sonatenform im Spätwerk Franz Schuberts, Archiv für Musikwissenschaft, 1988 pp.16-49.
  9. Franz Schubert and His World, Princeton University Press, (lire en ligne)
  10. Mylène Farmer offre une scène à la robotique artistique, Raphaële Karayan, publié le 13 septembre 2013 sur lexpansion.lexpress.fr.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]