Trindade et Martin Vaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trindade et Martin Vaz
Arquipélago de Trindade e Martin Vaz (pt)
Paysage sur l'île de Trindade
Paysage sur l'île de Trindade
Géographie
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 20° 31′ 30″ S, 29° 19′ 30″ O
Superficie 10,4 km2
Nombre d'îles 5
Île(s) principale(s) Trindade
Point culminant Pico do Desejado (620 m)
Géologie Île volcanique
Administration
État Espírito Santo
Démographie
Population 32 hab. (2009)
Densité 3,08 hab./km2
Autres informations
Découverte 1502
Fuseau horaire UTC-3
Site officiel www.marinha.mil.br
Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique
(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Trindade et Martin Vaz
Trindade et Martin Vaz
Îles au Brésil

Trindade et Martin Vaz forment un petit archipel brésilien, situé dans l'océan Atlantique Sud, à l'est du continent sud-américain et à environ 1 170 km de Vitória, dans l'État brésilien de Espírito Santo auquel il est rattaché. L'île Martin Vaz est souvent écrite sous sa variante Martim Vaz.

Il est constitué par l'île principale de Trindade (10,1 km2) et par le groupe Martin Vaz (0,3 km2), 47 km plus à l'est, composé de Martin Vaz (ou île de Racha) et plusieurs autres petits îlots proches. L'archipel n'est pas habité à l'exception d'une garnison d'une trentaine d'hommes de la marine brésilienne qui stationne sur l'île de Trindade.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'archipel est découvert en 1501 par le navigateur galicien João da Nova puis en 1502 par des navigateurs portugais dirigés par Estêvão da Gama, cousin de Vasco de Gama, ce qui permet au Portugal de les revendiquer.

En 1700, l'astronome anglais Edmond Halley reprend possession des îles au nom de la Couronne britannique.

La Boussole et L'Astrolabe, les navires de l'expédition de La Pérouse, y font une halte le .

Principauté de Trinidad[modifier | modifier le code]

À partir de 1890, le Royaume-Uni occupa Trindade, directement ou en y tolérant une micronation : la principauté de Trinidad, établie par l'Américain James Harden-Hickey. Mais les Britanniques abandonnèrent les îles en 1896 après un accord avec le Brésil devenu indépendant, grâce à la médiation du Portugal.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les îles sont d'origine volcanique et constituent l'extrémité orientale et la seule partie émergée d'une chaîne de volcans sous-marins s'étendant sur un axe est-ouest sur environ 1 100 km depuis le plateau continental sud-américain, environ à mi-chemin entre le continent sud-américain et la dorsale médio-atlantique. Elles présentent un terrain rocailleux et sont arides, sauf le sud de Trindade[1].

Îles de l'archipel[modifier | modifier le code]

Carte du groupe Martin Vaz.

Trindade[modifier | modifier le code]

Carte ancienne de Trindade tirée du livre Cruise of the Alerte.

Trindade est une île montagneuse, volcanique et très découpée avec de nombreux dômes de lave phonolitiques et de culots aux bords abrupts.

Le plus haut sommet de l'île est le Pico Desejado, près du centre de l'île, 620 mètres de haut. À proximité au nord-ouest se trouve le Pico da Trindade (590 m) et le Pico Bonifácio (570 m). Le Pico Monumento, un pic remarquable avec une forme de cylindre étroit et incliné, s'élève à 270 mètres au-dessus de la côte occidentale.

Le volcanisme jeune a construit, au volcan de Paredao (217 m) sur le côté sud-est de l'île, un cône pyroclastique avec des coulées de lave datant de l'Holocène (Almeida, 1961). Des vestiges du cratère de cendre de 200 m de haut sont encore conservés. Les coulées de lave se sont produites depuis le cône vers le nord, où elles ont formé un littoral irrégulier et des îles. Les petits centres volcaniques dus au dernier épisode volcanique se trouvent sur le Morro Vermelho (515 m), dans la partie sud-centrale de l'île.

Il existe un petit établissement au nord de l'Enseada dos Portugueses (« Entrée des Portugais »), abritant une petite garnison de la marine brésilienne.

Environnement[modifier | modifier le code]

Lorsque Edmond Halley séjourna sur l'île en 1700, il y introduisit des chèvres, des porcs et des brebis. Ces espèces invasives provoquèrent une chute de la biodiversité, notamment de biodiversité végétale, sur l'île. Ce n'est qu'en 1994 que l'État brésilien décida de les éliminer, ce qui fut achevé en 2005. Depuis la couverture végétale reprend progressivement la place qu'elle occupait autrefois[2],.

L'archipel est le principal site de nidification de la tortue verte au Brésil. Il existe également un grand nombre d'oiseaux de mer reproducteurs, y compris les sous-espèces endémiques de la frégate du Pacifique (Fregata minor nicolli) et de la frégate ariel (Fregata ariel trinitatis). C'est l'unique site de reproduction en l'Atlantique pour le pétrel de Trindade[3]. Il a également été confirmé que les baleines à bosse utilisent l'île de Trindade comme nurserie[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Folha Online - Turismo - Aventura e Expedições - Ilha da Trindade », sur www1.folha.uol.com.br (consulté le 7 mai 2020)
  2. « Biodiversité : une île dévastée, Trindade, se repeuple lentement », sur futura-sciences.com, (consulté le 10 janvier 2016)
  3. « Trinidade-Martin Vaz Islands tropical forests - The Encyclopedia of Earth », sur editors.eol.org (consulté le 7 mai 2020)
  4. (en) Siciliano S., Heissler L.V., Ilha B.E., Wickert C.J., Moura F. de J., Moreno B.I., « Humpback whales off Trindade Island, Brazil: the last piece of the puzzle is in place? », sur archive.iwc.int, International Whaling Commission scientific reports, (consulté le 7 mai 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alves, da Silva et Aguirre-Muñoz, Return of endemic plant populations on Trindade Island, Brazil, with comments on the fauna, Gland, 2011 p. 259–263 (OCLC 770307954) Lire en ligne
  • Storrs L. Olson, Natural history of vertebrates on the Brazilian islands of the mid South Atlantic, National Geography Society Research Reports, 1972 (réédition 1981) Lire en ligne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]