Trimalcion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Trimalcion
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nom dans la langue maternelle
C. Pompeius Trimalchio MaecenatianusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Fortunata (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Trimalcion ou Trimalchion est un personnage fictif du Satyricon, un roman attribué à l'auteur latin Pétrone.

Il est passé d'esclave à riche affranchi car son maitre lui a donné sa liberté, son argent et sa place de sénateur avant sa mort.


Etymologie[modifier | modifier le code]

Le latin Trimalchio est formé sur la racine trilitère sémitique "ملك/ mlk" qui a donné l'arabe "malik" (roi) et l'hébreu "melik" de même sens, à quoi a été ajouté, pour un effet de style visant l'amplification, le préfixe "tri" exprimant en l'occurrence un sens superlatif[1]-[2].

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Il est certainement l’évocation littéraire la plus ancienne du nouveau riche parvenu. Esclave affranchi héritier d'un maître richissime, son festin pantagruélique mais aux mets peu coûteux comme il sied à un banquet mortuaire d'un homme du commun n'est pas un prétexte pour impressionner ses quinze invités car ceux-ci sont comme lui des affranchis syriens devenus des seviri augustales. Ses discours adoptent une syntaxe parataxique et son lexique est parfois truffé d'hapax difficiles à traduire mais il ne manque pas une occasion de citer quelques vers connus ou de faire réciter par ses serviteurs ce qu’il pense être l’apanage culturel d’un homme libre cultivé. On devine vite que l’épouse de Trimalcion, Fortunata, est une ancienne prostituée lorsqu’elle exécute une danse lascive réputée pour être une spécialité des femmes des lupanars.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) J. BALKESTEIN, « Trimalchio, een naam met een betekenis? », Hermeneus XLIII - 12-17,‎
  2. Claude Brunet, « La vision de l'affranchi chez Pétrone: terminologie et discours », La fin du statut servile: affranchissement, libération, abolition ..., Volume 1, PUV Franche-Comté, 2008, p. 254,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :