Triméthylsilanol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Triméthylsilanol
Trimethylsilanol.pngTrimethylsilanol (structure).png
Identification
No CAS 1066-40-6
No ECHA 100.012.650
PubChem 66110
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore
Propriétés chimiques
Formule brute C3H10OSi  [Isomères]
Masse molaire[1] 90,1964 ± 0,0037 g/mol
C 39,95 %, H 11,17 %, O 17,74 %, Si 31,14 %,
Propriétés physiques
ébullition 98,6−99 °C

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le triméthylsilanol (ou TMS), appelé également triméthylhydroxysilane, est un silanol de formule semi-développée (CH3)3SiOH. C'est l'analogue structurel du tert-butanol.

Il s'agit d'un composé organique dérivé du silane substitué par trois groupes méthyle et un groupe hydroxy. Il peut s'agir d'un produit de dégradation d'un silicone

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le TMS est utilisé

Contaminant problématique[modifier | modifier le code]

Le TMS est un contaminant commun de certains déchets organiques urbains ou industriels.

  • Il pose problème dans les méthaniseurs où il est source de dépôts de silice (sur les pistons, près des bougies...). Il peut être retiré du biogas par congélation, adsorptions ur du charbon de bois ou d'autres méthodes, plus ou moins coûteuses ou nécessitant des régénération ou renouvellement de produits[3] ;
  • dans l'atmosphère des vaisseaux spatiaux. Il provient ici du dégazage des divers matériaux à base de silicone[4]. le TMS est potentiellement un produit d'hydrolyse des groupes finaux du polydiméthylsiloxane.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Yun-mi Kim, Samuel Farrah, Ronald H. Baney, « Silanol - A novel class of antimicrobial agent », Electronic Journal of Biotechnology, vol. 9, no 2,‎ , p. 176 (DOI 10.2225/vol9-issue2-fulltext-4, lire en ligne)
  3. Chatain, V., Ohannessian, A., & Germain, P. (2011) Valorisation du biogaz et traitements épuratoires. La Méthanisation, 15, 459-478.
  4. Trimethylsilanol, Harold L. Kaplan, Martin E. Coleman, and John T. James, Spacecraft Maximum Allowable Concentrations for Selected Airborne Contaminants, Volume 1 (1994).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]