Trichie fasciée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trichius fasciatus

image illustrant les coléoptères
Cet article est une ébauche concernant les coléoptères.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Trichie fasciée (Trichius fasciatus) est un scarabée dont les couleurs et la pilosité rappellent celles d'un bourdon.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Trichius fasciatus a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Scarabaeus fasciatus [1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Scarabaeus fasciatus Linnaeus, 1758 Protonyme

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

En Français
  • Trichie fasciée
  • Trichie à bandes (bandes noires sur les élytres)
  • Trichie commune (deux points noirs au lieu d'une bande)
Autres
  • En Angleterre, Trichius fasciatus est appelée le scarabée-abeille (" Bee beetle ").

Description[modifier | modifier le code]

Le corps entier est recouvert de poils jaunes, à l'exception des élytres, dont la couleur varie du jaune clair à l'orange foncé et qui portent des bandes jaunes et noires de formes très variables[2].

Les trichies peuvent atteindre 9 à 24 mm de longueur.

Vue rapprochée

Biologie et distribution[modifier | modifier le code]

Les larves se développent dans le bois pourri, alors que les imagos broutent des fleurs sauvages ou des jardins.

On peut voir les adultes de mai à août. D'un vol rapide, ils se déplacent de fleur en fleur.

On peut les observer surtout en Europe et un peu dans l'ouest de l'Asie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, C. (1758). Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1–824 pp : page 352
  2. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion,‎ , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 266-267

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]