Trevor Pinch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trevor Pinch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
Lisnaskea (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Trevor J. Pinch, né le [1], est un sociologue américain (né en Irlande, il a fait ses études en Grande-Bretagne). Il a été titulaire d'une chaire au département d'Études des sciences et technologies (Science and Technology Studies, STS) de l'Université Cornell.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié en physique à l'Imperial College London, puis en sociologie (PhD) à l'Université de Bath. Il a enseigné la sociologie à l'Université d'York avant de s'installer aux États-Unis.

Avec Wiebe E. Bijker, Thomas Hughes et Harry Collins il a été l'un des initiateurs du courant de recherche socio-constructiviste portant sur la construction sociale de la technologie (Social Construction of Technology, SCOT) dans le domaine de la sociologie des sciences.

Parallèlement, Pinch a consacré plusieurs travaux à la Sound culture, un courant de recherche interdisciplinaire principalement représenté dans le monde anglo-saxon, qui s'intéresse à la production et à la consommation de la musique dans son aspect matériel (son, bruit, etc.) en prenant en compte leurs changements d'un point de vue socio-historique. C'est dans cette perspective qu'il a réalisé une étude sur Robert Moog. Récemment il fait de la musique avec son synthétiseur qu'il a créé en 1973.

Publications[modifier | modifier le code]

  • avec Wiebe E. Bijker et Thomas P. Hughes, (eds.), The Social Construction of Technological Systems: New Directions in the Sociology and History of Technology, Cambridge, Massachusetts: The MIT Press, 1987 ; 1989.
  • avec Harry Collins, The Golem: What You Should Know about Science, Cambridge, United Kingdom: Cambridge University Press, 1993.
  • avec Harry Collins, The Golem at Large: What You Should Know about Technology, Cambridge, United Kingdom: Cambridge University Press, 1998.
  • avec R. Kline, « Taking the Black Box off its Wheels: The Social Construction of the Automobile in Rural America », dans Technology and Culture, 37, 1996, p. 776-795.
  • avec R. Kline, « The Social Construction of Technology », dans D. MacKenzie & J. Wajcman (Eds.), The Social Shaping of Technology (2nd ed.), Buckingham: Open University Press, 1985 ; 1999. p. 113-115.
  • « The Social Construction of Technology: a Review », dans R. Fox (Ed.), Technological Change; Methods and Themes in the History of Technology, Amsterdam: Harwood Academic Publishers, 1996, p. 17-35.
  • « Why Do You go to a Piano Store to Buy a Synthesizer: Path Dependence and the Social Construction of Technology », dans R. Garud & P. Karnøe (Eds.), Path Dependence and Creation, Mahwah: Lawrence Erlbaum and Associates Publishers, 2001, p. 381-399.
  • avec M. Ashmore, M. Mulkay, (1992), « Technology, Testing, Text: Clinical Budgeting in the U.K. National Health Service », dans Wiebe E. Bijker & John Law (Eds.), Shaping technology/building society: studies in sociotechnical change, Cambridge, Massachusetts: The MIT Press, p. 265-289.
  • avec Wiebe E. Bijker, « The Social Construction of Facts and Artefacts: or How the Sociology of Science and the Sociology of Technology might Benefit Each Other », dans Social Studies of Science, 14, p. 388-441, 1994.
  • avec Wiebe E. Bijker, « Science, Relativism and the New Sociology of Technology: Reply to Russell », dans Social Studies of Science, 16, p. 347-260, 1986.
  • avec Frank Trocco, Analog Days: The Invention and Impact of the Moog Synthesizer. Cambridge, MA: Harvard University Press, 2002. (hardcover: ISBN 0-674-00889-8) ; 2004 (paperback: ISBN 0-674-01617-3)
  • avec Sheila Jasanoff, Gerald E. Markle, James C. Petersen (éd.), Handbook of Science and Technology Studies. Londres-New Delhi, Sage, 2005 (dernière éd. revue et augmentée).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pinch, T. J. (Trevor J. » sur le site de la Library of Congress Authorities

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]