Tressé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tressé
Tressé
L'église Saint-Étienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de la Bretagne Romantique
Maire
Mandat
Didier Robin
2014-2020
Code postal 35720
Code commune 35344
Démographie
Gentilé Tresséen
Population
municipale
381 hab. (2015 en augmentation de 12,06 % par rapport à 2010)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 52″ nord, 1° 53′ 06″ ouest
Altitude Min. 35 m
Max. 77 m
Superficie 5,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Tressé

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Tressé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tressé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tressé

Tressé est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 381 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Parochia de Tresse au XIVe siècle[réf. nécessaire].

Elle est nommée Trese en breton.

Le gentilé est Tresséen.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Tressé faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Étienne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001[1] mars 2008 Francis Chartier    
mars 2008 en cours Didier Robin[2] DVG Secrétaire général de mairie
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 381 habitants[Note 2], en augmentation de 12,06 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
370362443445414408401423444
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
434440432422433436410424428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
430447417351315319315291269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
279225184221241250314341381
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Maison des Fées.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'archéologue anglais Robert Mond appelé en 1929 par le baron Surcouf pour fouiller l’allée couverte. En 1931, Robert Mond y entrepris une fouille minutieuse[9]. Selon le compte-rendu des fouilles publié par V.C.C. Collum, son assistante, Robert Mond y découvrit un squelette, des poteries, un collier de perles en stéatite, un as en bronze daté de Domitien et deux fragments de fer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Monsieur Francis Chartier - Avis de décès du lundi 11 Février 2013 », sur avis-de-deces.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 mars 2018)
  2. « Ils ont été élus maires », Dimanche Ouest-France (éd. Ille-et-Vilaine), no 535,‎ , p. 10-13 (ISSN 1285-7688)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Dolmen, dit Maison des Feins, ou des Fées », notice no PA00090891, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Notice no IA35015475, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  9. Jacques Briard, Loïc Langouët et Yvan Onnée, Les mégalithes du département d'Ile-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne et Centre Régional d'Archéologie d'Alet, coll. « Patrimoine archéologique de Bretagne », (ISBN 9782868220929), p. 118-122

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :