Treno alta velocità

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Treno Alta Velocità
illustration de Treno alta velocità

Création 1991
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Umberto Bertelé, Président
Antonio Savini Nicci, Administrateur délégué
Forme juridique SA
Siège social Rome / Latium
Drapeau d'Italie Italie
Actionnaires État Italien
Activité Transport ferroviaire
Produits Lignes à grande vitesse
Société mère RFI
Site web tav.ferroviedellostato.it

Treno Alta Velocità (« Train Haute Vitesse » en français, en référence au TGV), abrégé en TAV, est une entreprise du groupe Ferrovie dello Stato créée spécifiquement pour concevoir, planifier et réaliser le réseau de lignes à grande vitesse italien après la première expérience conclue en 1980 avec la direttissima entre Rome et Florence.

2 000 km de ligne à grande vitesse ont été mis en chantier en Italie depuis 1991, 1.467 étaient opérationnelles et en service en [1]

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Depuis très longtemps, l'exploitant du réseau italien, les Ferrovie dello Stato ou F.S., ont exploité les rames à grande vitesse.

Déjà en 1936 les rames électriques ETR 200 (E.T.R. voulant dire ElettroTreno Rapido-Rame Electrique Rapide) circulaient à plus de 200 km/h sur les lignes principales, alors que les autres chemins de fer mondiaux en étaient encore à la vapeur.


Plus tard, en 1952, Les FS utiliseront les rames ETR 300 « Settebello » avec un salon passagers panoramique à l'avant de la rame.

ETR 450 dans une courbe

À partir de 1978, les FS mirent en circulation les fameuses rames pendulaires construites par Fiat Ferroviaria, les ETR 450 Pendolino, capables d'atteindre une vitesse commerciale de 250 km/h sur une ligne traditionnelle et de gagner 25 % du temps du trajet sur les lignes sinueuses de montagne.

ETR 460 polytension pour le réseau français assurant la liaison Milan-Lyon
ETR 480 polytensions

Vinrent ensuite les rames ETR 460 et ETR 480 polytensions dont le mécanicien pouvait inhiber le système de pendulation sur les lignes conçues pour la grande vitesse comme la Direttissima entre Florence et Rome, ouverte en 1978.

ETR 500 Freccia Rossa

Enfin, les rames actuellement en service sur le réseau TAV, sont les ETR 500, rames polytensions (1,5 kV cc - 3 kV cc - 25 kV ca)avec une vitesse commerciale de 350 km/h, y compris dans les tunnels.

57 rames ETR 500 étaient en service en Italie en 2008.


Lignes du réseau[modifier | modifier le code]

ainsi que les contournements et nœuds ferroviaires :

Historique[modifier | modifier le code]

  • Seconde moitié des années 1960 : les chemins de fer italiens commencent les premières études concernant la construction d'un réseau ferré à grande vitesse. Il s'agit du premier projet européen de chemin de fer à grande vitesse : le premier tronçon sera inauguré en 1978.
  • 1978 : inauguration de la Direttissima, première ligne à grande vitesse en Europe entre Florence et Rome.
  •  : la création d'un réseau à grande vitesse en Italie devient une priorité nationale dans le Plan Général des Transports. Il prévoit un quadruplement des lignes Turin-Milan-Vérone-Venise et Milan-Bologne-Florence-Naples-Battipaglia.
  •  : le ministère des transports italien et le groupe Ferrovie dello Stato adhèrent au Contrat de plan 1991-1992, qui prévoit que le financement de la construction du réseau à grande vitesse sera effectué par l'État et par des capitaux privés.
  •  : création de la société TAV S.p.A, dont le capital est détenu à 40 % par les Ferrovie dello Stato (fonds publics) et à 60 % par des investisseurs privés.
  •  : le groupe Ferrovie dello Stato confie à TAV une concession en ce qui concerne la construction et l'exploitation des lignes à grande vitesse Milan-Naples et Turin-Venise.
  •  : le groupe Ferrovie dello Stato confie à TAV une concession pour la construction et l'exploitation de la ligne à grande vitesse Milan-Gênes.
  •  : début des travaux du tronçon Rome-Naples.
  •  : TAV devient propriété à 100 % des Ferrovie dello Stato
  •  : début des travaux de désengorgement du nœud de Bologne
  •  : approbation du projet définitif de restructuration de la gare de Florence
  •  : début des travaux sur le tronçon Milan-Bologne
  •  : création de RFI (Rete Ferroviaria Italiana)
  •  : ouverture à Parme d'un « Observatoire territorial ».
  •  : conclusion de la phase de présélection du concours international pour la conception de la nouvelle gare AV de Naples-Afragola. Dix concurrents sont retenus pour participer à la phase de projet préliminaire.
  •  : congrès à Parme sur l' « Archéologie à grande vitesse en Émilie ».
  •  : présentation au ministre des Infrastructures et des Transports du projet pour le tronçon Vérone - Padoue de la ligne Alta Velocità/Alta Capacità Vérone -Venise en vue de son approbation par le Comité interministériel de programmation économique (CIPE).
  •  : lancement des travaux de franchissement en souterrain du nœud de Bologne.
  •  : signature de l'avenant à l'Atto Integrativo pour la ligne Milan - Bologne.
  •  : le Comité interministériel de programmation économique (CIPE) approuve le projet préliminaire de la ligne Alta Velocità/Alta Capacità Milano - Gênes : Terzo Valico dei Giovi, et le financement des travaux préparatoires pour 319 millions d'euros.
  •  : c'est l'architecte irakienne Zaha Hadid qui remporte, parmi dix projets concurrents, le concours international pour la conception de la nouvelle gare à grande vitesse de Naples-Afragola.
  •  : présentation à la presse à Naples, au palais Santa Lucia, siège du conseil régional de la Campanie, du projet choisi pour la gare AV de Naples-Afragola.
  •  : le Comité interministériel de programmation économique (CIPE) approuve le projet préliminaire de la ligne Alta Velocità/Alta Capacità Milan - Vérone.
  •  : exposition au palais royal de Naples sur les nouvelles gares de la grande vitesse en Italie.
  •  : établissement d'un nouveau record de vitesse italien, supérieur à 300 km/h, à l'occasion d'une marche d'essai sur la ligne à grande vitesse Rome - Naples.
  •  : signature de l’Atto Integrativo (déclaration d'utilité publique) pour la réalisation de la ligne à grande vitesse entre Novare et Milan.
  •  : nomination (confirmation) des dirigeants de la TAV, Umberto Bertele au poste de président et Antonio Savini Nicci à celui d'administrateur délégué.
  •  : exposition, du au , à la fondation Quercini Stampalia (Castello 5252, Santa Maria Formosa), des projets des quatre nouvelles gares, réalisés par AREP-D'Ascia-Magnaghi pour Turin, Norman Foster et Arup pour Florence, Paolo Desideri pour Rome et Zaha Hadid pour Naples-Afragola, qui accueilleront les voyageurs des lignes à grande vitesse.
  •  : signature de l'accord entre RFI et TAV qui attribue à TAV, entre autres, la réalisation de l'aménagement de la Direttissima Rome - Florence et des nœuds de Milan, Turin et Florence.
  •  : présentation, en présence des ministres Buttiglione et Lunardi, du DVD Archeologia TAV in 3D - Lazio, le premier d'une collection multimédia consacrée aux découvertes archéologiques effectuées sur les chantiers des lignes à grande vitesse.
  •  : publication de l'appel d'offres pour la construction de la gare AV de Naples-Afragola, dessinée par l'architecte Zaha Hadid.
  •  : au cours d'une marche d'essai sur le tronçon de ligne à grande vitesse Turin - Novare, la vitesse de 350,8 km/h a été atteinte.
  •  : le ministre des Infrastructures et des Transports, Pietro Lunardi, et le président et administrateur délégué des Ferrovie dello Stato, Elio Catania, assistent à la cérémonie pour l'achèvement du creusement des tunnels de la ligne Bologne - Florence.
  •  : mise en service à 22 heures de la ligne Rome - Naples, première ligne du système italien à grande vitesse (appelé Alta Velocità/Alta Capacità).
  •  : l'assemblée des actionnaires de la TAV approuve le nouveau capital social égal à 3 683 341 074,00 €.
  •  : mise en service à l'occasion des Olympiades hivernales de Turin des 85 km du tronçon Turin - Novare (sur la ligne Turin - Milan).
  •  : à la suite de la cession à RFI d'une partie de ses activités, dénommée Tratta AV/AC Torino-Milano, subtratta Torino-Novara, le capital social de la TAV est ramené de 3 683 341 074,00 à 2 527 761 824,00 €.
  •  : le CIPE approuve le projet définitif de la ligne à grande vitesse Milan - Gênes, Terzo Valico dei Giovi.
  •  : l'assemblée des actionnaires de la TAV approuve le nouveau capital social égal à 3 292 177 150,00 €.
  •  : mise en service des tronçons Novare - Milan (sur la ligne Turin - Milan) et Bologne - Florence (sur la ligne Milan-Naples). Prolongation de la ligne à grande vitesse entre Turin et Salerne.

Création de l'entreprise[modifier | modifier le code]

La première ligne à grande vitesse italienne fut la Direttissima Florence-Rome, la première ligne à grande vitesse au monde. Sa construction débuta en 1970. Cette ligne a été remise au goût du jour, notamment avec une électrification en courant alternatif à 25 kV conforme à la norme européenne en la matière pour permettre la circulation de futurs convois étrangers. La norme italienne sur toutes les lignes est un courant continu de 3000V .

La société publique italienne Ferrovie dello Stato a créé en 1992 une entreprise spécialisée pour la réalisation de son programme 1992-2010 de lignes à grande vitesse sous le nom TAV S.p.A. pour les 1320 km à réaliser.

Avancement des travaux[modifier | modifier le code]

Le premier tronçon ouvert à la circulation fut la ligne Rome - Naples inaugurée le . Le nœud ferroviaire de Naples est terminé en 2009 avec la ligne Naples-Bari.

La seconde ligne à l'actif de TAV fut inaugurée le à l'occasion des Jeux olympiques de Turin. C'est la ligne Turin-Milan, longue de 125 km. Cette nouvelle ligne a nécessité des travaux très importants puisque l'autoroute Turin-Milan, dont le tracé est parallèle a été déplacée pour permettre la construction de cette voie ferrée. Le nœud de Milan sera terminé en 2009.

L'ouverture de la ligne Milan-Bologne a eu lieu en et la ligne Bologne-Florence doit être ouverte en . Cette dernière contient le tunnel sous les Apennins, long de plus de 60 km.

La ligne Milan-Venise avec sa prolongation vers Trieste et la Slovénie pour créer le couloir européen no 5 a été décidée en 2007. Les études préliminaires de tracé sont achevées, les études de réalisation sont en cours chez Italferr.

Le troisième tunnel des Giovi est en cours de travaux pour faire passer la ligne qui ira de Gênes à la plaine du Po.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]