Tremplin du Dauphiné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tremplin du Dauphiné
Image illustrative de l'article Tremplin du Dauphiné
Le tremplin du Dauphiné en 2008.
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Ville Saint-Nizier-du-Moucherotte
Coordonnées 45° 09′ 54″ nord, 5° 38′ 06″ est
Création 1967
Caractéristiques
Point K K-112
Record Drapeau : Norvège Roger Ruud
(111 m en 1981)
Compétitions
Jeux olympiques 1968
Coupes du monde 1980 et 1981

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tremplin du Dauphiné

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Tremplin du Dauphiné

Le tremplin du Dauphiné est un tremplin de saut à ski français, situé dans le village de Saint-Nizier-du-Moucherotte à l'ouest de Grenoble dans l'Isère. Son point K est de 112 mètres et le tremplin a été notamment construit pour les Jeux olympiques d'hiver de 1968.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant les Jeux olympiques d'hiver de 1968, les organisateurs décident que le petit tremplin sera construit à Autrans (Le Claret) et que le grand tremplin sera construit à Saint-Nizier-du-Moucherotte qui bénéficie d'une vue privilégiée sur Grenoble[1]. Un budget de 5,9 millions de francs est prévu pour sa fondation qui est prise en charge par les architectes Heini Klopfer et Pierre Dalloz. La partie principale des travaux a eu lieu entre juillet 1966 et janvier 1967[2].

Aux Jeux olympiques de Grenoble 1968, environ 70 000 spectateurs se sont déplacés pour assister à la compétition individuelle. Le Soviétique Vladimir Belussov s'impose avec le nouveau record du tremplin (101,5 mètres) devant le Tchécoslovaque Jiří Raška et le Norvégien Lars Grini.

En 1980 et 1981, le tremplin a été le théâtre d'épreuves de Coupe du monde. Laissé à l'abandon depuis 1990 suite à la décision de l'ancien maire de Saint-Nizier-du-Moucherotte d'arrêter l'entretien du site après la construction du tremplin olympique de Courchevel, qui a accueilli les épreuves de saut à ski lors des Jeux Olympiques de Albertville 1992, et toutes les compétitions de sauts qui ont suivi. Après une enquête, les coûts pour son démantèlement ou sa rénovation ont été estimés trop élevés et au fil du temps l'état des fondations se met à se détériorer.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Dès janvier 1967, le tremplin a été testé par les sauteurs et la première compétition sur celui-ci a vu la victoire de Bjørn Wirkola. En plus d'accueillir la compétition individuelle en grand tremplin des Jeux olympiques de 1968, le tremplin a été le siège d'épreuves de Coupe du monde de saut à ski en 1980 et 1981, tandis que celles de 1982 ont été annulées[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Date Vainqueur Deuxième Troisième Compétition
18 février 1968 Drapeau : URSS Vladimir Belussov Drapeau : Tchécoslovaquie Jiří Raška Drapeau : Norvège Lars Grini Jeux olympiques
9 février 1980 Drapeau : Pologne Piotr Fijas Drapeau : Autriche Hans Wallner Drapeau : Pologne Stanisław Bobak Coupe du monde
10 février 1980 Drapeau : Norvège Tom Kristiansen Drapeau : Autriche Alois Lipburger Drapeau : Norvège Tom Levorstad Coupe du monde
28 février 1981 Drapeau : Norvège Roger Ruud Drapeau : Norvège Ivar Mobekk Drapeau : Autriche Ernst Vettori Coupe du monde
9 janvier 1982 Annulé Coupe du monde
10 janvier 1982 Annulé Coupe du monde

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tremplin du Dauphiné, sur skisprungschanzen.com
  2. [PDF] Rapport officiel des Jeux olympiques d'hiver de 1968, p.95

Liens internes[modifier | modifier le code]