Transport à la demande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Transports à la demande)
Aller à : navigation, rechercher

Les transports à la demande (TAD) sont un mode de transport public appartenant à une famille de services qui peut inclure aussi les taxis traditionnels ou collectifs, les bus scolaires, le covoiturage (et le vanpooling ou le buspooling, partage de vans et de bus) et même le vélo en libre-service.

Les TAD se distinguent des autres services de transports collectifs par le fait que les véhicules n’empruntent pas d’itinéraire fixe et ne respectent pas un horaire précis, sauf pour satisfaire parfois un besoin particulier. Les TAD sont cependant organisés par des professionnels du transport et, à la différence des taxis, les voyages ne sont en général pas individuels. Un opérateur (ou un système automatisé) se charge alors de la réservation, de la planification et de l’organisation afin de prendre en charge l’ensemble des voyageurs.

Les opérateurs de TAD utilisent généralement des voitures, des vans ou des autobus de petite taille (minibus) qui accueillent entre 4 et 20 passagers. Ces véhicules sont, ou non, accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR), voire exclusivement affectés au transport de ces personnes.

Le service peut être accessible à tous publics, ou réservé à des abonnés au profil libre ou spécifique, tel que PMR… La tarification peut être spécifique, ou intégrée à celle du réseau auquel le service est rattaché (réseau urbain, départemental…). La réservation s'effectue pour certains TAD un jour ouvré minimum à l'avance, pour d'autres une à deux heures à l'avance. Le service comporte parfois un point de rendez-vous (hub) à horaires réguliers, avec prise en charge sans réservation.

Les TAD peuvent être rangés en différentes catégories :

  • les lignes virtuelles, à heures de départ fixes (optionnelles) ou variables, à itinéraires fixes ou ajustés en fonction des seuls points d'arrêt à desservir ;
  • les TAD « zonaux », à heures de départ fixes (optionnelles) ou variables, desservant, sans itinéraire de référence, les seuls points d'arrêt demandés.

À la notion de point d'arrêt, clairement identifié sur le territoire, se substituent parfois les notions d'adresse origine et d'adresse destination. C'est tout particulièrement le cas pour les services destinés aux personnes à mobilité réduite.

Les transports à la demande en France[modifier | modifier le code]

En milieu urbain[modifier | modifier le code]

Apparus dans les zones rurales, les transports à la demande se développent de plus en plus dans les milieux urbains. Cela s’explique notamment par les extensions des Périmètre de Transport Urbain (PTU) à des communes de moins en moins denses et la volonté de créer une offre la plus adaptée possible aux besoins de déplacements. Le transport à la demande est une offre de transport public qui ne se déclenche que si au moins un usager a réservé son voyage au préalable. On compte aujourd’hui environ 220 services dans les zones urbaines, avec une grande variété d’utilisateurs et de modes de fonctionnement. Plus de 60 % des réseaux de transport urbain déclarent avoir recours au transport à la demande.

Dans un contexte de périurbanisation croissante, il apparaît au sein des agglomérations des besoins de déplacements dans des secteurs peu denses, où l’offre de transport public régulier classique n’est pas à même de répondre convenablement. Plus globalement, lorsque la demande est faible, l’offre régulière composée de véhicules de grande capacité devient économiquement inadaptée. En outre, la politique des transports d’une agglomération vise à assurer le droit au transport pour toutes les catégories sociales de la population (personnes à revenus modestes, âgées, en insertion, à mobilité réduite, etc.). Il apparaît ainsi parfois nécessaire de mettre en place une offre de transport personnalisée, adaptée à une clientèle cible spécifique. Enfin, il s’agit d’améliorer l’accessibilité à des services, équipements publics, pôles d'échanges et lignes armatures de transport public, en s’appuyant sur le réseau existant. Les trajets périurbains, où la part de la voiture individuelle est importante, représentent une part importante des émissions de gaz à effet de serre. Le développement durable devenant un objectif prioritaire de toute action publique, il est nécessaire de développer des offres de transport alternatives à la voiture solo, suffisamment compétitives en termes de flexibilité de service et sur le plan environnemental.

Certaines AOT (Autorité Organisatrice de Transport) se servent du TAD dans certains secteurs de l’agglomération pour compléter l’offre de transport, très souvent sous forme de lignes fixes.

Il y a une spécificité dans les TAD, les services de nuit. Parmi les services généralistes se trouve une sous-catégorie de services dont la particularité est de fonctionner après 20h. Plusieurs services proposent une telle prestation en plus d’un service de jour classique (ex. Allobus Roissy). Mais contrairement à ceux-ci, les services réservés exclusivement aux déplacements nocturnes se rencontrent plus particulièrement en milieu urbain et notamment sur la partie dense du pôle. Ainsi Itinéo à Lille, Illico Taxibus à Dunkerque, les services de Lyon ou de Tarbes ont en commun d’être des services de nuit ou de soirée.

Les TPMR en milieu urbain sont organisés autour de la ville-centre et sont calqués sur le PTU (Le PTU correspond à la zone dense de l’agglomération). Le TPMR peut être un prolongement du TAD existant (ex. CABUS TAD et Cabus TPMR de Sarreguemines ; MobiLibellus PMR sur Castres et Mazamet), ou un complément (Evasion et FILIBAAG à Abbeville).

En milieu rural[modifier | modifier le code]

Faibles densités, mobilités complexes, grandes distances, les espaces ruraux sont particulièrement difficiles à desservir par les moyens traditionnels de transport public. Dans la plupart des cas, ils se caractérisent par une mauvaise couverture des transports en commun… Pourtant le droit au transport s’applique partout, y compris dans les zones les plus reculées. Il est alors difficile pour les autorités organisatrices des transports d’assurer leurs obligations. Compte tenu des coûts engendrés, ces dernières se sont rapidement tournées vers des solutions souples. Dès le départ, l’espace rural apparaît comme une zone privilégiée pour le développement du transport à la demande. Sa souplesse de fonctionnement et sa rapidité de mise en œuvre lui permettent de s’adapter aux contraintes de cet espace, le tout à un coût abordable pour des petites collectivités.

Tout comme dans l’espace urbain, on trouve des TAD spécialisés en milieu rural. Parmi ceux-ci, une catégorie est particulièrement bien représentée : les TAXI TER. Ils ont été créés dans le but de desservir les petites gares des zones rurales. Les TAXI TER ont été créés en collaboration avec la SNCF et les Régions. Ces services viennent en complément du réseau TER sur des lignes qui ont été arrêtées pour des raisons économiques. Le TAXI TER est un TAD destiné aux zones rurales par excellence. Il est mis en place sur des gares où la fréquentation est très faible. Plutôt que de supprimer complètement ces liaisons, les Conseils Régionaux ont préféré instaurer un service à la demande, les clients sont alors « rabattus » en TAD sur des gares encore en activité. Ce service touche donc en priorité des zones en milieu rural. Douze Régions organisent des TAXI TER, certaines ne proposent qu’une seule ligne, d’autres ont un recours plus important au TAD.

Les transports à la demande dans les villes françaises[modifier | modifier le code]

Alençon[modifier | modifier le code]

Allobus et Handibus au réseaux de bus Alto.

Amiens[modifier | modifier le code]

Le réseau Ametis possède trois lignes de transport à la demande suburbaines:

  • 50 Centre commercial Amiens nord - Poulainville - Bertangles
  • 51 Hôpital Sud entrée sud- Creuse
  • 56 Dreuil - Etouvie - Carbone Lorraine

Arcachon[modifier | modifier le code]

Depuis sa création le réseau Baïa de la COBAS offre aux habitants du sud du bassin d'Arcachon un service de bus à la demande dans les communes de Gujan-Mestras, La Teste et Le Teich.

Dans la commune d'Arcachon Eho (mini bus électriques) se substitue au TAD.

Beauvais et Communauté d'agglomération du Beauvaisis[modifier | modifier le code]

Liaisons intercommunales[modifier | modifier le code]

Lundis, mardis, jeudis, vendredis et dimanches[modifier | modifier le code]

Depuis le 11 mars 2010, la Communauté d'agglomération du Beauvaisis s'est dotée d'un nouveau système de Transport à la demande, opérationnel les lundis, mardis, jeudis, vendredis et dimanches de 7h30 à 19h. Les usagers doivent réserver avant 17h30 la veille par téléphone, et leur transport viendra les chercher à l'arrêt le plus proche de chez eux. Les liaisons intercommunales ne sont pas possibles. Le prix d'un ticket est le même que pour n'importe quelle ligne, et il permet des correspondances avec le reste du réseau. Au total, 74 arrêts sont desservis.

Mercredis et samedis[modifier | modifier le code]

Un service de transports intercommunaux permet aux habitants des 31 communes de l'agglomération d'atteindre le centre-ville de Beauvais les mercredis et samedis, jours de marché. Les 8 lignes de TAD fonctionnent comme des lignes régulières (le service coûte le prix d'un ticket normal et permet des correspondances sur le reste du réseau, et les passagers sont transportés d'un arrêt à un autre à des horaires précises), à la seule différence que l'usager doit réserver son voyage à l'avance par appel téléphonique.

Liaisons intracommunales (Beauvais uniquement)[modifier | modifier le code]

Dimanches et jours fériés[modifier | modifier le code]

Un service de TAD est disponible les dimanches et jours fériés pour les habitants de la ville de Beauvais pour des liaisons intercommunale. Il permet de combler en partie le manque de transports réguliers les jours non-ouvrables, et ainsi de faire des courses pour aller au Plan d'eau du Canada, au Cinespace ou encore à l'Hôpital. Le service est également facturé au prix normal d'un ticket.

Bordeaux[modifier | modifier le code]

RésaGO est un service de Transport à la demande du réseau TBC. Ce service permet de desservir les communes de la CUB peu ou pas couvertes par les lignes classiques de bus ou de tramway. Ce service nécessite une réservation téléphonique préalable, de 1 mois à 1 heure avant le déplacement. Le véhicule RésaGO conduit ensuite le ou les passagers d'un point donné (domicile ou arrêt de bus) à un arrêt de tramway ou de lignes de bus express. Ce service coûte le prix d'un ticket normal de la TBC.

RésaGO concerne les communes suivantes : Artigues-près-Bordeaux, Bouliac et Le Taillan-Médoc.

Charleville-Mézières[modifier | modifier le code]

TAC T.P.M.R. est un service de transport public, destiné aux personnes à mobilité réduite, organisé par la Société d’Exploitation des transports de l’Agglomération de Charleville dans les Ardennes.

Communauté de Communes du Bassin de Pompey[modifier | modifier le code]

En complément des services de transport en commun du réseau Le SIT, la Communauté de Communes du Bassin de Pompey a mis en place le service Sitad'IN. L’inscription est gratuite. La réservation peut se faire jusqu’à deux heures avant un départ.

Grenoble[modifier | modifier le code]

Acces Tag (service PMR)

La Rochelle[modifier | modifier le code]

Créé en septembre 2009 en complément du réseau de transport en commun, Yélo possède actuellement 3 lignes de TAD, les lignes 29 en parallèle de leurs lignes respectives, la ligne 38 qui suit sa ligne respective que sur Dompierre-sur-Mer et Sainte-Soulle et la ligne 58 exclusivement réservée au TAD.

Le Havre[modifier | modifier le code]

Lille[modifier | modifier le code]

EcoTa.co est nouvelle solution de transport de personnes économique et à la demande. L'inscription est gratuite. Les réservations se font grâce à une application web pour tous support.

Limoges[modifier | modifier le code]

Télobus

Louviers[modifier | modifier le code]

FLEXIBUS / FLEXIPLUS (PMR) et lignes virtuelles BUS DE GARE et VILLABUS

Lyon[modifier | modifier le code]

Marseille[modifier | modifier le code]

  • MP Shuttle, système de navettes partagées entre l'aéroport MP et la ville de Marseille.

Metz[modifier | modifier le code]

TPMR : TCRM

Mulhouse[modifier | modifier le code]

TPMR : DOMIBUS, la mobilité pour tous.


Montbéliard[modifier | modifier le code]

TAD Buxi plus (accessible à tous)

Nancy[modifier | modifier le code]

TPMR : HANDISTAN.

Nantes[modifier | modifier le code]

Proxitan

Nice[modifier | modifier le code]

TPMR : MobilAzur.

Pau[modifier | modifier le code]

Logo d'Idelis

Le réseau Idelis dispose de différents services à la demande :

Poitiers[modifier | modifier le code]

Pti'bus et Handibus (PMR)

Picardie[modifier | modifier le code]

Service Taxi TER à la demande disponible pour certaines gares de la région[1]

Provins[modifier | modifier le code]

Les bus B.A.L.A.D.E qui permettent de se déplacer dans les villes voisines.

Reims[modifier | modifier le code]

Reims Métropole dispose de deux services de transport à la demande :

  • un service intégré au réseau Citura pour la desserte de certaines communes périphériques, nouvellement intégrées à l'agglomération (), sous la forme de trois lignes virtuelles ;
  • un service TPMR sous le nom commercial TREMA (Transport REMois Adapté) en porte à porte sur l'intégralité du PTU.

Roanne[modifier | modifier le code]

Créabus

Rouen[modifier | modifier le code]

Service TMPR (Transport de personnes à mobilité réduite) de la TCAR.

Saint-Brieuc[modifier | modifier le code]

Taxitub, mis en place en 1990, un des premiers service de Transport A la Demande (TAD).

Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

À Saint-Étienne, un service de transport à la demande nommé Mon bus est proposé, il est réparti sur 3 secteurs, renforce des lignes régulières de type suburbain et permet une desserte de communes périurbaines par les transports en commun.

Toulouse[modifier | modifier le code]

le TAD à haut débit :

Couverture de 86 communes en TPMR : MOBIBUS, la mobilité pour tous.

Tours[modifier | modifier le code]

TPMR : Fil blanc.

Vichy[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transports en commun de Vichy.
Transport à la demande intercommunautaire (Mobival) 
Mobival est le service de transport à la demande de la Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier. Ce réseau dispose de 10 lignes.
Transport à la demande pour les personnes en situation de handicap (Mobil'Hand) 
Service adapté aux personnes à mobilité réduite.
Transport à la demande en complément des lignes régulières (MobiVie sur mesure) 
mobiVie sur mesure est un service à la demande pour les zones à faible fréquentation. Les communes d’Abrest, Creuzier-le-Vieux, ainsi que les quartiers reculés de Bellerive-sur-Allier et de Cusset, sont desservies. En complément, des services de soirée sont assurés (Gare SNCF et Stade aquatique). La réservation est obligatoire (la veille pour le lendemain, réservation anticipée possible).

Voiron[modifier | modifier le code]

Le pays voironnais comprend 10 lignes réservées essentiellement au TAD, et 7 lignes sur les 11 du réseau interurbain proposent un service de transport à la demande. Le déclenchement du passage du véhicule à l'arrêt demandé doit se faire par réservation (par téléphone) la veille pour le lendemain.

Le transport à la demande en Belgique[modifier | modifier le code]

  • En Région flamande, le Belbus de De Lijn dessert de nombreuses zones désignées pour pallier le manque ou l'absence de lignes régulières.
  • En Région wallonne, le Telbus du TEC Namur-Luxembourg offre un transport à la demande dans différentes entités au nord et à l'ouest d'Arlon.
  • À Région de Bruxelles-Capitale, Collecto[2] est un service organisant l'utilisation collective de taxis de 23 à 6 heures du matin.
  • Depuis la fin du service 105, une multitude d'opérateurs assurent localement le transport de personnes à mobilité réduite (TPMR)

Le transport à la demande au Grand-Duché de Luxembourg[modifier | modifier le code]

  • À Luxembourg-ville, les autobus de la ville de Luxembourg offrent un service de bus à la demande nommé Call-a-Bus. Celui-ci répond à la fois aux besoins des personnes à mobilité réduite et à ceux de la population en général[3].

Les services de transport à la demande en Italie[modifier | modifier le code]

À partir de la moitié des années 1990, l'Italie a commencé à suivre la tendance en développement dans tous les majeurs pays européens, parmi lesquels notamment le Royaume-Uni, la Belgique, la Finlande et la Suède, quant à la diffusion du transport en commun à la demande de seconde génération, caractérisé par un niveau plus élevé d'efficacité du service grâce aux systèmes de télécommunication les plus modernes.
Aujourd'hui plusieurs sociétés de transport à la demande sont actifs en Italie au niveau urbain et suburbain, aussi bien en tant que complément aux services de transport en commun préexistants, qu'en faveur des handicapés ou des touristes.
Les villes desservies sont aussi bien les grandes villes métropolitaines, telles que Rome, Milan, Gênes, Florence, que dans des agglomérations mineures, telles qu'Alexandrie, Aoste, Crémone, Livourne, Mantoue, Parme, Empoli, Sienne et Sarzana.

Voici quelques sociétés de transport à la demande italiennes :

Le transport à la demande aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Les transports en commun représentent aux États-Unis environ 6 000 Transit Agencies (autorités organisatrices) dont près de 5 500 fournissent des services de transports à la demande. Une loi fédérale de financements des transports est votée tous les 6 ans en moyenne. La dernière loi, SAFETEA-LU, signée en juillet 2005, a réservé plus de 40 milliards de dollars aux transports en commun sur la période 2005–2009.

Les transports à la demande représentent environ 2 % du marché des transports publics. Depuis l’Americans with Disabilities Act en 1990, les Transit Authorities sont tenues de fournir un service de transport à la demande complétant leur service régulier, destiné à ceux qui ne peuvent emprunter les lignes classiques en raison d’un handicap. C’est ainsi que depuis 1990, les transports à la demande ont quasiment doublé. Avec l’introduction des nouvelles technologies, les systèmes ont gagné en efficacité et certaines sociétés privées opèrent même des systèmes rentables. Le choix des transports à la demande évite la mise en accessibilité immédiate de tout un réseau et permet d’offrir des solutions de transports publics dans les zones non ou mal desservies. Il apparaît nécessaire de veiller à réunir dans toutes les situations des financements pérennes, d’adapter les nouvelles technologies aux besoins et à la taille du service mis en place.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le TER plus près de chez vous, sur le site de la région Picardie
  2. Informations taxi COLLECTO à Bruxelles, Belgique,http://www.taxisverts.be/collecto
  3. Call-a-Bus
  4. Page sur le site de la commune d'Aoste
  5. Disponible au Centre de Documentation de l’Aménagement et des Transports - Tour Pascal A - Rez-de-chaussée - pièce 00.14 – 92055 La Défense