Transport au Vatican

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ancienne gare du Vatican (maintenant magasin).

Les transports au Vatican se limitent notamment à un tronçon de chemin de fer d'une longueur de 862,78 m à voie normale (1,435 m), entre la gare vaticane (inaugurée en 1933), implantée en tranchée dans les jardins de la cité pontificale, tout près de la basilique Saint-Pierre, et la gare de Rome-San Pietro (Stazione di Roma San Pietro), point de connexion avec le réseau ferroviaire italien (Ferrovie dello Stato).

Voie ferrée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport ferroviaire au Vatican.

La ligne pénètre dans la Cité du Vatican par une arche de 16,7 m de large percée dans les murailles. Elle est normalement fermée par un portail métallique de 35,5 tonnes.

Cette voie ferrée a été construite en application des accords du Latran de 1929. La gare vaticane a été très peu utilisée, surtout pour la réception de wagons de marchandises et de rares trains de pèlerins. Le premier pape à l'utiliser fut Jean XXIII pour effectuer son pèlerinage à Assise le 4 octobre 1962. Le pape Jean-Paul II, qui a parcouru des milliers de kilomètres en avion, l'a empruntée deux fois seulement : la première le 8 novembre 1979 pour se rendre à la gare de triage de Rome-Salario à l'occasion de la XXIe journée du cheminot, et la seconde le 24 janvier 2002 pour se rendre à la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs (Santa Maria degli Angeli) à Assise lors de la Journée de prière pour la paix dans le monde, en compagnie de représentants des diverses religions. Le Vatican ne possède aucun matériel roulant en propre.

Autres infrastructures[modifier | modifier le code]

Héliport du Vatican.
  • Route : voirie urbaine uniquement.
  • Aéroport : néant. Les déplacements du Pape et de sa suite sont assurés par la compagnie nationale italienne Alitalia pour les voyages "aller" et par une compagnie du pays de destination pour les voyages "retour".

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le petit monde du Vatican : Aldo Maria Valli - Tallandier - (ISBN 979-10-210-0069-8) - p. 138

Voir aussi[modifier | modifier le code]