Transport au Brésil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans un pays aussi grand que le Brésil, les moyens de transports sont très différents en fonction du type de déplacement, de la région dans laquelle on se déplace et des moyens pour se déplacer.

Au niveau international, le Brésil comprend deux aéroports principaux, ceux de São Paulo et de Rio de Janeiro, reliés entre autres à de nombreuses capitales européennes et américaines. Toutes les villes d'importance sont reliées entre elles par avion. Brasilia, Recife, Porto Alegre, Curitiba, Belo Horizonte, Belém, Salvador de Bahia, Fortaleza et Campinas sont aussi des aéroports importants. Ensuite le réseau se ramifie vers l'intérieur du pays. Autant le niveau des relations intérieures les plus fréquentes est moderne, autant les relations locales sont folkloriques [1] . L'importance du marché aérien brésilien a permis l'émergence d'un constructeur national: Embraer. Son modèle le plus célèbre est le EMB 110 Bandeirante qui tient son nom des premiers explorateurs et colons portugais du XVIe siècle, les bandeirantes, porte-drapeau du pouvoir et de la foi du royaume.

On se déplace donc en avion entre deux grandes villes, ou en bus. Il existe de nombreuses relations, tant sur les courtes que sur de longues distance (exemple: Recife-Rio en 4 jours). En fonction des compagnies, des prix et des trajets, la qualité des bus est très variable, entre le simple transport collectif et le car de luxe, climatisation et fauteuil-lit individuel.

Chaque grande ville possède son réseau de transport, et quelques villes ont (ou auront bientôt) un réseau de métro (São Paulo, Rio de Janeiro, Brasilia, Belo Horizonte, Porto Alegre, Recife, Fortaleza, Salvador, Curitiba). Mais il est très fréquent pour les brésiliens de la classe moyenne de posséder une voiture ou de se déplacer en taxi.

Le réseau ferroviaire est quasi inexistant. Quelques villes comme São Paulo et Rio de Janeiro ont un réseau de banlieue mais les relations ferroviaires entre grandes villes sont inexistantes. Les lignes ferrées les plus importantes sont des lignes industrielles, par exemple les 900 km de voies pour expédier le minerai de fer de Carajás vers la côte. Présentement, il y a un projet de Train à grande vitesse à Rio de Janeiro, à São Paulo et Campinas.

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]