Transport à Shenzhen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'agglomération de Shenzhen dépasse les 10 millions d'habitants, dont la majorité circule presque chaque jour.

Encombrements à Shenzhen en 2008.

Route[modifier | modifier le code]

En décembre 2017, Shenzhen est devenue la première ville majeure dans le monde à s'équiper d'une flotte de bus entièrement électrique : il s'agit de 16 359 bus au total, soit davantage que les flottes réunies de New York, du comté de Los Angeles, de la New Jersey Transit, de l'aire métropolitaine de Chicago et de Toronto[1],[2]. À la même date, 62,5 % des taxis de la ville sont également électriques (soit 12 518 véhicules)[1]. L'objectif est qu'ils le soient tous d'ici 2020[3].

Pour ce programme de bus, Shenzhen a bénéficié, avec treize autres grandes villes, d’importantes subventions de l’État chinois, et a fait appel au fabricant chinois BYD[3]. L’électrification des transports publics de Shenzhen est présentée comme l’avant-garde de la lutte antipollution menée par le régime[3]. Libération estime que « pourtant, derrière les promesses de transition écologique, la réalité n’est pas aussi verte. D’après la commission municipale des transports, les bus représentent seulement 0,5 % du parc automobile de la ville, une goutte d’eau dans un océan de pollution. Surtout, selon le think tank américain World Resources Institute, l’électricité est produite à 73 % à partir de charbon, qui reste l’une des sources d’énergie les plus polluantes au monde. Les 27 % restants sont issus des énergies décarbonées, incluant le nucléaire (avec notamment la centrale de Daya Bay à 60 km de Shenzhen. [...] Autre enjeu écologique, les procédés d’extraction des minerais et métaux rares avec lesquels sont fabriquées les batteries électriques rechargeables de BYD. Cobalt, lithium, nickel, manganèse, terres rares, leur liste est longue »[3].

Chemin de fer[modifier | modifier le code]

Un document du MTR, le Railway Development to serve Greater PRD Region (Albert Yuen, ), fournit quelques informations sur la vision de l'avenir proche des transports dans le Delta de la rivière des Perles.

Métro[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Métro de Shenzhen.

Gares[modifier | modifier le code]

  • Luohu :

La gare principale actuelle de Shenzhen, Shenzhen Railway Station (en chinois : 深圳 站; Hanyu Pinyin: Shenzhen Zhan) est située en face de Luo Hu Commercial City, dans le district de Luohu de Shenzhen, et est desservie par le terminus actuel de la ligne 1 du métro.

Elle reste le terminus sud de la ligne ferroviaire Guangshen, Guangzhou Shenzhen. La ligne continue effectivement sur Lo Wu, de l’autre côté de la frontière, sur le territoire de Hong Kong, avec la ligne East Rail Line.

  • Futian :

La gare de Futian, Futian Railway Station (en chinois simplifié : 福田站), à la jonction de Fuzhong Sanlu (chinois simplifié: 福 中 三 路) et de Shennan Dadao (en chinois simplifié : 深南 大道), est une nouvelle gare, souterraine, dans le quartie de Futian, dont l'exploitation devrait commencer en 2012, desservie par une nouvelle station de métro (ligne de Shekou (蛇口线), et ligne de Longgang (龙岗线)). Elle va servir de gare d'échange pour les lignes ferroviaires Guangzhou-Shenzhen-Hong Kong Express Rail Link (en chinois simplifié: 广 深 港 高速 铁路), Guangzhou-Shenzhen Interurbain (en chinois simplifié: 广 深 城 际 轨道 交通) : Guangshengang XRL.

La nouvelle gare de Lohghua en cours de construction (mai 2011).
  • Longhua, nouvelle gare Nord :

La nouvelle gare de Longhua, Shenzhen North Railway Station (chinois simplifié : 深圳北站; pinyin : shenzhenbei), ou Longhua Station (chinois simplifié : 龙华站), est la nouvelle gare du nord de Shenzhen, située à Longhua, district de Bao'an, desservie par une nouvelle station de métro (lignes 4,5 et 6). Elle va servir de gare d'échange, avec 11 plateformes et 20 lignes, entre les lignes Guangzhou-Shenzhen-Hong Kong Express Rail Link (en chinois simplifié : 广深港高速铁路) et Hangzhou-Fuzhou-Shenzhen Passenger Line (en chinois simplifié : 杭福深客运专线)). Commencée en 2007, elle devrait être opérationnelle en 2011.

  • Pingshan, nouvelle gare Est :

la nouvelle gare de Shenzhen Est (en chinois simplifié: 深圳 东 站; chinois traditionnel: 站 深圳 东; pinyin: Shen zhen - dong Zhan) est une future gare de chemin de fer, réservée au Xiashen.

  • Qianhai, nouvelle gare Ouest (?):

Qianhai est le seul arrêt possible du Hong Kong-Shenzhen Airport Rail Link, (chinois:港深機場軌道聯絡綫) de 40 km, qui va relier, en 20 minutes, les deux aéroports, vers 2020.

Lignes[modifier | modifier le code]

Les anciennes lignes vont se doubler de nombreuses nouvelles lignes, en construction, en grande partie aériennes :

  • Guangshen, ou GZ-SZ, ligne ancienne (1911-1919), rénovée : 147 km, 70 minutes.
  • Guangzhou-Shenzhen-Hong Kong Express Rail Link, ou Guangshengang XRL : ligne express ouverte par étapes entre 2011 et 2016, connectant Kowloon (Hong Kong) au sud et Panyu, (Guangzhou (Guangdong)), au nord : 105 km, 6 stations ((West Kowloon), Futian, Longhua, Gongming, Humen, Dongcong, Shibi), connexion vers Pékin, 300 km/h. Quelques oppositions.
  • Hangzhou-Fuzhou-Shenzhen Passenger Line, ligne express à venir : 493 km, 300 km/h.
  • Xiashen, ligne express à venir : ligne express à venir.
  • Hong Kong-Shenzhen Airport Rail Link, ligne réservée à la liaison entre les deux aéroports, avec prestations transfrontalières : douanes, immigration.

Mer[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Port de Shenzhen.

Air[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Karen Graham, « Shenzhen, China — World's first city with all-electric bus fleet », sur Digital Journal (en), (consulté le 15 février 2018).
  2. (en) Eileen Guo, « China's Shenzhen Becomes First in the World to Electrify All Buses », sur Inverse (en), (consulté le 15 février 2018).
  3. a, b, c et d Marine Ernoult, « En Chine, des bus électriques pas si propres », sur liberation.fr, (consulté le 19 février 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]