Transnistrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le nom Transnistrie peut désigner en français trois entités historico-géographiques aux territoires et statuts différents :

La Transnistrie en jaune et orange ; liséré orange = la République socialiste soviétique autonome moldave en 1924-1940 ; liséré rouge = la République socialiste soviétique moldave de 1946 à 1991 et la République de Moldavie de 1991 à nos jours.
  1. Une région nommée en roumain « Transnistrie » (Transnistria : « au-delà du Dniestr » en roumain ; voir Gouvernement de Transnistrie (ro)), territoire ukrainien entre les fleuves Dniestr et Boug méridional, occupé entre et , pendant la Seconde Guerre mondiale par le régime fasciste roumain, satellite de l'Allemagne nazie lors de sa participation à l'invasion de l'URSS : ce territoire est situé à cheval sur les régions historiques traditionnelles de Podolie (méridionale) et du Yédisan, et inclut la République socialiste soviétique autonome moldave créée en 1924 en Ukraine soviétique par l'URSS ; il est aujourd'hui partagé entre la Moldavie (7%) et l'Ukraine (93%).
  2. Une région autonome à majorité slavophone nommée « Unités territoriales autonomes de la rive gauche du Dniestr » (Unitățile Teritoriale Autonome din stînga Nistrului ou UTAN, en russe Приднестровская автономная единица), division administrative de jure de la République de Moldavie, englobant cinq raions et la municipalité de Tiraspol, région internationalement reconnue de jure depuis les accords moldo-russo-ukraino-roumains de 1992 et traduits dans la loi moldave n° 764-XV de 2001 sur l'organisation territoriale de la Moldavie ; sa capitale est Cocieri.
  3. Hors de la souveraineté du gouvernement moldave, la république autoproclamée séparatiste, État de facto indépendant mais non reconnu internationalement, qui se dénomme en russe Приднестровская Молдавская Республика/Република Молдовеняскэ Нистрянэ/Republica moldovenească nistreană (soit « République moldave du Dniestr »), et qui contrôle 95 % du territoire de l’UTAN (à l'exception de la moitié du raion de Dubăsari restée fidèle au gouvernement moldave), ainsi que la ville de Bender-Tighina et six autres communes sur la rive droite du Dniestr (qu'elle contrôle de facto mais qui de jure ne font pas partie de l'UTAN) ; sa capitale est Tiraspol; sa population s'élève à 500 000 habitants en 2020.

À noter que les États et populations russophones contestent la dénomination roumaine de Transnistrie, signifiant « au-delà du Dniestr » et utilisent la dénomination russe Pridniestrovie (Приднестровье) signifiant « sur le Dniestr ».

En forme longue, le gouvernement séparatiste de Tiraspol utilise un nom différent dans chacune de ses trois langues officielles (russe, ukrainien et « moldave »). La dénomination moldave : Република Молдовеняскэ Нистрянэ en caractères roumains cyrilliques, est la même qu'en caractères latins (roumain : Republica Moldovenească Nistreană, soit « République moldave du Dniestr » ou « Nistréenne »), tandis qu'en russe : Приднестровская Молдавская Республика et ukrainien : Придністровська Молдавська Республіка elle comporte le préfixe При (pri) dont la traduction française, en toponymie, donne « lez », « lès », « sur » ou « auprès de ». La forme longue slave serait donc « République moldave sur le Dniestr ». Le gouvernement de Tiraspol utilise Приднестровье comme nom commun, translittéré « Pridnestrovie » en écriture latine[1]. La meilleure traduction en français des noms slaves serait « Cisdniestrie », et la meilleure transcription, « Pridniestrie » ou « Pridniestrovie ». On trouve quelquefois la forme « Transdniestrie », barbarisme qui mélange la dénomination roumaine et la dénomination russe[2].

Note[modifier | modifier le code]

  1. Exemple sur le site Internet Pridnestrovie
  2. Une rapide recherche sur le site Internet du Conseil de l'Europe relève 1248 occurrences pour « Transnistrie/Transnistria », 134 occurrences pour les mots « Transdniestrie/ Transdniestria » et 22 occurrences pour « Transdnistrie/Transdnistria ».