Transitivité (grammaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transitivité.

En grammaire, la transitivité, directe ou indirecte, est une propriété éventuelle des verbes qui désigne leur aptitude à accepter un complément d'objet.

En français, la transitivité influence le choix de l'auxiliaire employé dans la conjugaison. Tous les verbes transitifs se conjuguent avec « avoir » (à l'exception des verbes pronominaux) ; c'est aussi le cas de beaucoup de verbes intransitifs, certains cependant se conjuguent avec « être ».

Étymologie[modifier | modifier le code]

Transitivité vient de Transitif (ive), adjectif dérivé du latin transilivus signifiant passer. Il s'agit d'un terme de grammaire qui qualifie des verbes exprimant une action qui, du sujet, est transmise directement au complément ; en d'autres termes ce sont des verbes qui ont un caractère de transition entre un sujet et un objet[1].

Verbes transitifs[modifier | modifier le code]

Un verbe transitif est un verbe accompagné d'un complément d'objet direct ou indirect.

Le chat mange la souris. Paul boit du lait. Elle pense à son voisin.

Certains sont accompagnés d'un complément d'objet direct (construit directement, sans préposition) ils sont alors dits transitifs directs. D'autres sont accompagnés d'un complément d'objet indirect (construit indirectement, à l'aide d'une préposition) et ils sont dits transitifs indirects. Exemples :

  • Il évoque son enfance = transitif direct, car le complément d'objet son enfance est introduit sans préposition.
  • Il se souvient de son enfance = transitif indirect, car le complément d'objet son enfance est introduit par une préposition (de).

Le verbe transitif peut être utilisé sans complément d'objet quand l'objet est connu par le contexte. On parle alors d'emploi intransitif d'un verbe transitif. Exemples :

  • Il fume (sous-entendu des cigarettes).
  • Il mange (l'objet ingurgité, impliqué par le sens même du verbe, n'est pas précisé).

Verbes intransitifs[modifier | modifier le code]

Un verbe intransitif est un verbe qui n'a jamais de complément d'objet direct ou indirect.

Les pommes tombent. J'arrive demain.

Il ne faut pas confondre emploi intransitif et verbe intransitif. Beaucoup de verbes transitifs peuvent être employés, selon le choix du locuteur, avec ou sans leur complément d'objet. Ceci n'en fait en aucun cas des verbes intransitifs ; la présence d'un complément d'objet reste possible mais il n'est pas exprimé.

Le sujet d'un verbe en emploi intransitif peut correspondre au sujet d'une phrase à la voix passive. Exemples :

  • La montre pend à son poignet = la montre est pendue à son poignet.
  • Le logiciel plante encore = le logiciel est encore planté.

Verbes ditransitifs et la question du complément d'attribution[modifier | modifier le code]

Certaines théories linguistiques rompant avec la grammaire traditionnelle envisagent qu'un verbe, qualifié alors de ditransitif, puisse accepter deux compléments d'objet, appelés complément d'objet direct (COD) et complément d'objet second (COS).

  • Elle donne une pomme à son frère = ditransitif, car une pomme est COD et son frère est COS.

La grammaire traditionnelle récuse cette analyse avec force[réf. nécessaire] : elle considère que le « complément d'objet second » n'est généralement rien d'autre qu'un complément d'attribution.

  • Elle donne une pomme à son frère = transitif direct, car une pomme est complément d'objet direct (seul objet du don) et à son frère est complément d'attribution .

Verbes labiles[modifier | modifier le code]

Un verbe peut être labile, c’est-à-dire transitif ou intransitif. Le verbe culpabiliser est intransitif dans le premier exemple et transitif dans le second :

  • Martine culpabilise.
  • Jean culpabilise sa sœur.

Verbes changeant d'auxiliaire[modifier | modifier le code]

Les verbes descendre, monter, passer, redescendre, remonter, rentrer, repasser, ressortir, ressusciter, retourner, sortir, tomber(*) se conjuguent avec l'auxiliaire avoir quand ils sont employés transitivement et avec l'auxiliaire être dans le cas contraire :

remonter : verbe intransitif

  • Jean remonte dans sa chambre / Jean est remonté dans sa chambre

remonter : verbe transitif

  • Jean remonte une horloge / Jean a remonté une horloge.

(*) Pour le verbe tomber, le sens transitif est d'acquisition récente: « Il a tombé la veste. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]