Transition des Macintosh vers l'ARM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La transition des Macintosh vers ARM est un processus d'introduction de la technologie ARMv8, à travers les processeurs Apple nommés Apple Silicon, dans la gamme d'ordinateurs Macintosh et de suppression de la technologie x86-64 d'Intel dans environ deux années. Le PDG Tim Cook a annoncé ce plan dans son discours d'ouverture de la WWDC 2020 le .

C'est la troisième transition d'Apple vers un nouveau jeu d'instructions. La première transition s'effectue en 1994 lorsque la firme américaine décide de passer de la série Motorola 68000 à la nouvelle plate-forme PowerPC[1]. La seconde transition s'effectue en passant de PowerPC à Intel x64[2].

Apple introduit l'architecture ARM en 1993 dans son assistant personnel numérique Newton, et l'a déployé dans d'autres gammes de produits comme l'iPhone, l'iPad, l'iPod et l'Apple Watch puis conçoit ses propres processeurs ARM depuis 2009[3].

Lors du keynote d'ouverture de la WWDC 2020 le , Apple a annoncé qu'il allait passer du Mac des processeurs Intel à des processeurs développés en interne[4]. L'annonce était attendue par les analystes du secteur et il a été noté que les Mac équipés de processeurs Apple Silicon permettraient de fortes augmentations de performances et une consommation d'énergie bien moindre par rapport aux modèles Intel actuels[5].

Références[modifier | modifier le code]