Trans-Semoysienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trans-Semoysienne
Image illustrative de l’article Trans-Semoysienne
Panneau directionnel
Localisation Ardennes
Type Voie verte
Longueur 14 km
Revêtement Enrobé lisse
Origine chemin d'ancienne voie du Petit train de la Semoy
Départ Monthermé
Arrivée Les Hautes-Rivières
Altitude max. m
Altitude min. m
Aménageur Communauté de communes Meuse et Semoy
Attractions Semoy, Château de Linchamps
Site internet []

La Trans-Semoysienne est une piste cyclable et piétonne utilisant l'ancien parcours de chemins de fer le long de la Semoy, de Monthermé à Les Hautes-Rivières.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'initiative de la Communauté de communes Meuse et Semoy a été décidé en 2013 de réaliser une voie suivant le tracé de l'ancien chemin de fer dit « P'tit train de la Semoy », reliant Monthermé à Les Hautes-Rivières. En 2014,il fut décidé de l'aménagement des berges en respectant l'environnement de procéder à la stabilisation de la chaussée>. Deux passerelles sont posées afin de franchir la Semoy, une près du lieu-dit « La racine » à Monthermé, l'autre à celui de « Phades », la voie restant ensuite sur la même rive (droite) jusqu’à Les Hautes-Rivières. Un bornage (« i-bornes ») est posé, une signalétique dirige le promeneur et l'informe sur l'histoire de la petite vallée. Les travaux sont terminés en 2015 et 2016 avec la pose du tarmac. La voie est inaugurée le 14 mai 2016[1],[2].

Le coût total de l'opération est de 2 735 029 euros, financé à 50 % par la communauté des communes[2].

Tracé[modifier | modifier le code]

La Trans-Semoysienne permet une jonction avec la Trans-Ardennes des bords de Meuse

Villages traversés[modifier | modifier le code]

Monthermé[modifier | modifier le code]

Lieu de départ et intersection vers la Voie verte Trans-Ardennes

Tournavaux[modifier | modifier le code]

Haulmé[modifier | modifier le code]

Navaux[modifier | modifier le code]

Thilay[modifier | modifier le code]

Naux[modifier | modifier le code]

Nohan-sur Semoy[modifier | modifier le code]

Les Hautes-Rivières[modifier | modifier le code]

Point d'arrivée et direction vers la Belgique (RAVeL belge)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Trans-Semoysienne : sur la voie du succès ! », sur Cd08.fr
  2. a et b Alexandre Haute-Pottier et Orianne Roger, « La Trans-Semoysienne », La Semaine des Ardennes,‎ , p. 17-24.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]