Tramway de Tournai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tramway de Tournai
Image illustrative de l’article Tramway de Tournai

Image illustrative de l’article Tramway de Tournai
Tramways type Standard devant la gare de Tournai.

Situation Drapeau de la Belgique Tournai & Province de Hainaut
Type Tramway
Entrée en service
Fin de service
Lignes
  • 10 au
  • 8 au
Écartement des rails 1 000 mm
Exploitant TUV 1901-1920
SNCV 1920-1953
Réseaux connexes Chemins de fer vicinaux de la province de Hainaut
Tramway de Courtrai

Le tramway de Tournai a fonctionné dans la ville de Tournai située dans la province de Hainaut en Belgique entre le et le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Mise en service[modifier | modifier le code]

Les 3 premières lignes voyageurs du réseau[a] sont mises en service progressivement entre et , la concession étant accordée par affermage en à la société anonyme de Transports urbains et vicinaux (TUV) exploitant le réseau pour le compte de la SNCV. L'exploitation est cependant reprise directement par la Société nationale des chemins de fer vicinaux en .

Entre et , la SNCV électrifie les lignes 1, 3 et 4 à 6.

Les lignes urbaines[modifier | modifier le code]

Suppression[modifier | modifier le code]

Les deux lignes urbaines 3 Tournai - Kain et 5 Tournai - Rumillies passant par la Grand-Place sont supprimées en suite à la destruction des ponts sur l'Escaut de même que le passage par le centre-ville des lignes suburbaines.

Après la guerre, la SNCV exploite encore huit lignes suburbaines autour de Tournai dont trois sont électrifiées, les autres étant exploitées au moyen d'autorails.

Lignes du réseau de Tournai en service au [1]
Légende :
  • Type : TE ligne de tramway à traction électrique, TA ligne de tramway à traction autonome.
  • Les indices en italique sont à titre indicatif, ces lignes (pour la plupart à traction autonome) n'utilisaient pas à cette date ou n'ont jamais utilisé d'indice de ligne, cet indice reprend les premières lettres des villes terminus de la ligne.
Liste
Type In. Terminus Terminus Remarques
TE 1 Tournai Gare
-
Toufflers Douane
TE 4 Tournai Gare
-
Hertain Douane
TE 6 Tournai Gare
-
Rumillies Bas Rejet
TA AF Ath Gare
-
Flobecq Gare
TA TA Tournai Gare
-
Ath Gare
TA TC Tournai Gare
-
Courtrai Doorniksewijk
TA TP Tournai Gare
-
Péruwelz Rue de la Verte Louche
TA TWV Tournai Gare
-
Wez-Velvain Rue du Pont Fossiez
Légende :
Emprises et installations
Dépôt, installation technique ou voyageurs (stations, gares).
Légende carte emprise site indépendant.svg
Emprise en site indépendant.
Légende carte emprise pont.svg
Pont en site indépendant.
Légende carte voie de service.svg
Voie de service.

Lignes

Légende carte ligne SNCV.svg
Ligne de la SNCV du réseau de Tournai et de la province de Hainaut.
Légende carte ligne TEPCE.svg
Ligne des TEPCE.
Légende carte ligne SNCV TEPCE.svg
Section commune à la SNCV et aux TEPCE.

En parallèle la période de l'après-guerre voit en Belgique comme ailleurs en Europe de l'Ouest une explosion du trafic automobile et une forte baisse de la fréquentation des lignes vicinales. Cette forte baisse de la fréquentation et des coûts d'exploitation et d'entretien des lignes ferrées élevés poussent en la SNCV alors en fort déficit à s'interroger quant-à l'avenir de ses lignes. Celle-ci décide d'abord de supprimer les lignes peu rentables, le plus souvent rurales et à traction autonome pour les remplacer par des autobus mais face au développement toujours important du transport individuel et à une vision du tramway comme mode de transport dépassé ces décisions de suppression vont progressivement s'étendre aux villes de taille moyenne puis à l'ensemble du réseau ferré. Après un essai à Bruges entre et , les réseaux des villes de taille moyenne comprenant Louvain, Malines, Namur et Tournai sont progressivement supprimés à partir de , ces suppressions s'accompagnent de la mise en service d'un réseau d'autobus urbains[2],[3].

À Tournai, les lignes électriques 1, 4 et 6 ainsi que la ligne de Wez-Velvain à traction autonome sont supprimées le et remplacées par des services routiers. En parallèle, un service urbain est remis en service entre Tournai et Kain sur le tracé de l'ancienne ligne 3[b]. Puis en les lignes de Courtrai et Péruwelz sont supprimées et à leur tour et remplacées par des services routiers. Le les dernières lignes du réseau de Tournai : Tournai - Ath et Ath - Flobecq sont supprimées et remplacées par des services routiers. Par ailleurs la même année, le , une seconde ligne urbaine d'autobus est mise en service reprenant l'itinéraire de l'ancienne ligne 5 entre Warchin, Rumillies Verte Feuille et le Tir National à Tournai[c].

Lignes[modifier | modifier le code]

Services voyageurs.

Réseau urbain[modifier | modifier le code]

3 Tournai - Kain[modifier | modifier le code]

Indices K; 3
Capitaux 95

Électrification de la section Tournai Gare - Kain La Tombe de la ligne Tournai - Ath et électrification des voies entre la gare de Tournai et la Grand-Place dans le but à terme d'établir un service urbain de Kain au cimetière du sud à Tournai; exploitation par la SNCV ; pas d'indice de ligne.

Prolongement du service électrique vers le cimetière du sud.

Attribution de l'indice K.

Prolongement du service électrique de Kain La Tombe à Kain l'Alouette (Trinité).

Attribution de l'indice 3.

Destruction des ponts sur l'Escault à Tournai, suppression de la ligne.

Vers /. Motrice au terminus de la station de Kain l'Alouette avec à l'arrière-plan le mont Saint-Aubert.

5 Tournai - Rumillies[modifier | modifier le code]

Indices O; 5
Capitaux 95

Création d'un service urbain électrique sous l'indice O entre la gare de Tournai et la gare d'Orcq par l'itinéraire de la ligne 4.

Terminus déplacé de Orcq Station à Orcq Village.

Traction électrique sur la ligne R Tournai - Rumillies, extension de la ligne O de la gare de Tournai à Rumillies Verte Feuille.

Terminus déplacé de Orcq Village à Tournai Tir National.

Attribution de l'indice 5.

Destruction des ponts sur l'Escault à Tournai, suppression de la ligne.

Réseau suburbain et interurbain[modifier | modifier le code]

1 Tournai - Toufflers[modifier | modifier le code]

Article principal : Ligne 1 (SNCV Tournai).
Indices T; 1
Tableaux [4] : 401; [5] : 667
Capitaux 95

Mise en service entre la gare de Tournai et Templeuve; exploitation par la SA des Transports Urbains et Vicinaux (TUV); traction vapeur, pas d'indice de ligne.

prolongement vers Néchin La Festingue.

Reprise de l'exploitation par la SNCV.

prolongement vers Toufflers Douane; liaison avec la ligne C de l'ELRT (douane française); mise en service de la gare douanière de Néchin La Festingue.

Traction électrique.

attribution de l'indice T.

attribution de l'indice 1.

suppression.

Date inconnue. Motrice Standard au terminus de Toufflers Douane.

4 Tournai - Hertain[modifier | modifier le code]

Indices H; 4
Tableaux [4] : 404; [5] : 671
Capitaux 95

Mise en service entre la Gare de Tournai et la douane d'Hertain; exploitation par la SA des Transports Urbains et Vicinaux (TUV); traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Reprise de l'exploitation par la SNCV.

Traction électrique.

Attribution de l'indice H.

Attribution de l'indice 4.

Suppression.

Motrice Standard au terminus de la gare de Tournai.

6 Tournai - Rumillies[modifier | modifier le code]

Indices R; 6
Tableaux [4] : 409; [5] : 666
Capitaux 95

Mise en service entre la gare de Tournai et Rumillies Bas Rejet; exploitation par la SNCV; traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Traction électrique, attribution de l'indice R.

Attribution de l'indice 6.

Suppression.

Ath - Flobecq[modifier | modifier le code]

Tableaux [4] : 403; [5] : 669
Capitaux 99 (fusionné avec 95)

Mise en service entre la gare d'Ath et Œudegien, section Ath Gare - Bouvignies Jonction commune avec la ligne Tournai - Ath; exploitation par la SA des Transports Urbains et Vicinaux (TUV); traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Prolongement de Œudegien vers Lahamaide.

Prolongement de Lahamaide vers la gare de Flobecq.

Reprise de l'exploitation par la SNCV.

date inconnue Traction par autorail.

Suppression.

Autorail et remorque au terminus de la gare d'Ath.

Tournai - Ath[modifier | modifier le code]

Tableaux [4] : 402 (Tournai - Frasnes), 410 (Ath - Frasnes)[d]; [5] : 668
Capitaux 95, 99 (fusionné avec 95)

Mise en service entre la gare de Tournai et Frasnes-lez-Anvaing; exploitation par la SA des Transports Urbains et Vicinaux (TUV); traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Prolongement jusqu'à la gare d'Ath, section Ath Gare - Bouvignies Jonction commune avec la ligne Ath - Flobecq.

Reprise de l'exploitation par la SNCV.

Création d'un service électrique Tournai - Kain jusqu'à Kain La Tombe puis Kain l'Alouette (), certains services donnent correspondent à cette ligne et ne vont pas jusque Tournai.

date inconnue Traction par autorail.

Suppression.

Date inconnue. Rame vapeur devant la station de Kain l'Alouette.

Tournai - Courtrai[modifier | modifier le code]

Tableaux [4] : 406; [5] : 670
Capitaux 85, 95, 151

Mise en service entre la gare de Tournai et Pecq Village, traction vapeur, terminus à Pecq commun avec la ligne Courtrai - Pecq (province de Flandre-Occidentale); exploitation par la SNCV; pas d'indice de ligne.

date inconnue Traction par autorail.

vers fusion des lignes Courtrai - Pecq et Tournai - Pecq; terminus reporté de la gare de Courtrai à Courtrai Doorniksewijk.

Suppression.

Tournai - Péruwelz[modifier | modifier le code]

Tableaux [4] : 420; [5] : 672
Capitaux 95

Mise en service entre la gare de Tournai et Péruwelz Rue de la Verte Louche; exploitation par la SA des Transports Urbains et Vicinaux (TUV); traction vapeur; pas d'indice de ligne.

Reprise de l'exploitation par la SNCV.

date inconnue Traction par autorail.

Suppression.

Tournai - Wez-Velvain[modifier | modifier le code]

Tableaux [4] : 399; [5] : 665
Capitaux 95

Mise en service entre la gare de Tournai et Wez-Velvain Rue du Pont Fossiez; exploitation par la SNCV; traction vapeur; pas d'indice de ligne.

date inconnue Traction par autorail.

Suppression.

Autorail et remorque au terminus de la gare de Tournai.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Dépôts[modifier | modifier le code]

Illustration Nom Commune Localisation Lignes
Flobecq Flobecq 50° 44′ 13″ N, 3° 44′ 50″ E
Frasnes-lez-Anvaing Frasnes-lez-Anvaing 50° 39′ 47″ N, 3° 36′ 57″ E
Mainvault Mainvault 50° 38′ 53″ N, 3° 42′ 54″ E
Pecq Pecq 50° 41′ 08″ N, 3° 21′ 39″ E
Tournai Tournai 50° 36′ 54″ N, 3° 22′ 59″ E
Wasmes-Audemez-Briffœil Wasmes-Audemez-Briffœil 50° 33′ 17″ N, 3° 31′ 58″ E Tournai - Péruwelz

Capitaux[modifier | modifier le code]

Article principal : Capitaux SNCV.

L'ensemble des lignes sont regroupées dans le capital 95 dit de la « Banlieue de Tournai » à l'exception de la ligne Ath - Flobecq qui appartient à sa création au capital no 99, celui-ci est cependant fusionné le avec le capital de la Banlieue de Tournai. La ligne Tournai - Courtrai dépend également des capitaux 85 « Aarsele - Courtrai - Mouscron - Menin » et 151 « Courtrai - Bellegem - Pecq » pour la section Pecq - Courtrai[6],[7].

Notes et sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tournai - Ath, Tournai - Péruwelz et Tournai - Templeuve
  2. Le terminus de la ligne est cependant situé à l'hôpital contrairement au tramway qui avait le sien plus loin au cimetière sud.
  3. Cette ligne va subir de nombreuses modifications au cours des années suivantes. Elle n'existe plus aujourd'hui ayant été remplacée par les lignes du Tournai City bus.
  4. La raison de cette exploitation scindée de la ligne est inconnue, d'autres documents ainsi que les sources bibliographiques attestent d'un service direct Tournai - Ath comme à l'ouverture de la ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Freddy Lemaire et Jean Simonet, Le Rail En Tournaisis 1835-1985, Tournai, Société Royale d'Histoire et d'Archéologie de Tournai, , 205 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Projet:Cartographie/Lignes de tramway de la province de Hainaut au 01/01/1950
  2. (collectif), Avancez S.V.P.! : Cent ans d'histoire vicinale en Belgique, Éditions De Nederlandsche Boekhandel, , 248 p. (ISBN 90-289-1046-8), p. 52-54
  3. (nl) « De struktuurhervorming » [« La réforme structurelle »], sur zone01.be
  4. a b c d e f g et h « Chemins de fer belges, horaire des trains », indicateur officiel des lignes de train et tramway en Belgique, sur le Grenier Ferroviaire, au
  5. a b c d e f g et h « Chemins de fer belges, indicateur officiel », sur Zone01.be, au
  6. (en) Wim Kusee, « Cap 85 : Aarsele - Kortrijk - Moeskroen - Menen », sur kusee.nl
  7. (en) Wim Kusee, « Cap 151 : Kortrijk - Bellegem - Pecq », sur kusee.nl

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]