Tramway de Sétif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tramway de Sétif
ترامواي سطيف
image illustrative de l’article Tramway de Sétif
Information projet et travaux.

Situation Drapeau de l'Algérie Sétif
Type Tramway
Entrée en service 8 Mai 2018
Longueur du réseau 22,4 km[1]
Lignes 2[2]
Stations 26[2]
Rames 34 Alstom Citadis 402[2]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Entreprise Métro d'Alger
Exploitant Setram
(RATP Dev / ETUSA / EMA)
Vitesse moyenne 20,3 km/h

Le tramway de Sétif est un transport en commun en site propre dans la ville de Sétif, au nord-est de l'Algérie. Après Alger, Oran, Constantine, Sidi Bel Abbes et Ouargla, Sétif est la sixième ville d'Algérie à avoir son tramway. Le 8 mai 2018 et dans le cadre de la commémoration des massacres du 8 mai 1945, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire Noureddine Bedoui, accompagné du ministre des Transports et des Travaux publics Abdelghani Zaalane, ont inauguré le tramway de la ville[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le coup d'envoi officiel des travaux pour une première ligne est-ouest de 22,4 km et une trentaine de stations a été donné le [4]. Le projet d'un coût d'environ 38 milliards de dinars a été attribué à un consortium formé par le géant turc du BTP Yapı Merkezi et Alstom[4].

Au début de l'année 2016, l'Entreprise Métro d'Alger passe commande à Cital de vingt six rames de tramways Alstom Citadis pour la ligne de 15,2 kilomètres mise en service le . Cette commande entre dans le contrat cadre signé en 2012 par Cital et EMA[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

La première ligne relie d'abord les pôles 1 et 2 de l'université Ferhat Abbas de Sétif, puis desset le Stade du 8-Mai-1945 et traverse le centre-ville de Sétif avant de desservir les quartiers Est de la ville. La seconde ligne partira de la gare multimodale au sud de la ville, desservira la zone industrielle puis la cité 20 août 1955 avant de terminer en rejoignant la première ligne au niveau de la place de la Liberté au centre ville de Sétif. Cette dernière a été annulée due à la politique d'austérité mise en place après la baisse des prix du pétrole.

Stations[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Contrat[modifier | modifier le code]

Le , le groupe RATP annonce avoir obtenu l'exploitation et la maintenance de tous les projets de tramways algériens, y compris le tramway de Sétif, dans le cadre d'une coentreprise (sauf la maintenance pour Alger)[6]. RATP Dev dirige cette société commune, la « Société d'exploitation des tramways » (Setram), dont elle est actionnaire à 49 %, aux côtés de l'ETUSA (36 %) et de l'Entreprise Métro d'Alger (EMA, 15 %)[6],[7],[8],[9]. Comme c'est le cas pour les autres réseaux de tramway en Algérie, la Setram est chargée de l’exploitation, de la préparation à l’exploitation, ainsi que de l’entretien et de la maintenance du tramway de Sétif[6],[10].

Offre de service[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Tarification[modifier | modifier le code]

le ticket coûte 40 dinars[Quand ?]

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]