Tramway d'Ouargla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tramway de Ouargla)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tramway d'Ouargla
ترامواي ورقلة
Situation Drapeau de l'Algérie Ouargla
Type Tramway
Entrée en service [1]
Longueur du réseau 9,7 km[1]
Lignes 1[1]
Stations 16[1]
Trains 23 Alstom Citadis[1]
Fréquentation 15 340 / jour, en moyenne[2]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire EMA[1]
Exploitant Setram
(RATP Dev / ETUSA / EMA)[1]

Le tramway d'Ouargla est un système de transport en commun en site propre à Ouargla, en Algérie, et mis en service commercial le [1]. En 2018, il comprend une ligne de 9,7 km avec 16 stations[1]. Ouargla est la cinquième ville d'Algérie à disposer d'un tramway moderne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La réalisation du tramway a été confiée à un consortium composé de Rover Alcisa, Elecnor and Assignia Infrestructuras dans le cadre d'un contrat de 228 millions d'euros attribué en 2013[1].

Le tramway d'Ouargla est officiellement inauguré le , en présence de Abdelghani Zalène[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Stations[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Contrat[modifier | modifier le code]

Le , le groupe RATP annonce avoir obtenu l'exploitation et la maintenance de tous les projets de tramways algériens, y compris le tramway d'Ouargla, dans le cadre d'une coentreprise (sauf la maintenance pour Alger)[3]. RATP Dev dirige cette société commune, la « Société d'exploitation des tramways » (Setram), dont elle est actionnaire à 49 %, aux côtés de l'ETUSA (36 %) et de l'Entreprise Métro d'Alger (EMA, 15 %)[3],[4],[5],[6]. Comme c'est le cas pour les autres réseaux de tramway en Algérie, la Setram est chargée de l’exploitation, de la préparation à l’exploitation, ainsi que de l’entretien et de la maintenance du tramway d'Ouargla[1],[3],[7].

Offre de service[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le tramway d'Ouargla est équipé de 23 rames du type Citadis 402 construites par Alstom et assemblées par Cital à Annaba, en Algérie. La capacité d'une rame est de 400 passagers. Afin de résister aux conditions climatiques particulièrement difficiles, liées à la proximité du désert du Sahara, les rames sont équipées d'une climatisation renforcée et de films de protection solaire sur les vitres et disposent de protections particulières pour empêcher l'atteinte des parties techniques par du de sable ou de la poussière[1].

Tarification[modifier | modifier le code]

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Début , un mois après la mise en service, la Setram communique sur 15 340 passagers par jour, en moyenne[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) « Ouargla tramway inaugurated », sur metro-report.com, (consulté le 12 avril 2018)
  2. a et b « Tramway d'Ouargla: plus de 15.340 passagers par jour depuis sa mise en service en mars dernier », sur aps.dz, (consulté le 2 mai 2018)
  3. a, b et c [PDF] « RATP Dev se renforce en Algérie et se voit confier l’exploitation et la maintenance des futurs projets de tramway algériens, en partenariat avec l’[[Entreprise Métro d'Alger|EMA]] et l’ETUSA », sur ratp.fr, (consulté le 30 mai 2012)
  4. « RATP Dev va exploiter le tramway d'Alger », sur mobilicites.com, (consulté le 31 mai 2012)
  5. Initialement, la répartition entre les partenaires algériens était différente (30 % EMA et 21 % ETUSA).
  6. « Où sont les 120 contrôleurs de la SETRAM ? », sur elwatan.com, (consulté le 6 novembre 2012)
  7. « L'exploitation confiée à la société algéro-française SETRAM : La mise en service commerciale du tramway pour début mai 2013 », sur vitaminedz.com, (consulté le 28 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]