Trame (informatique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans les réseaux informatiques, une trame est la structure de base d'un ensemble de données encadré par des bits de début et des bits de fin appelés drapeau, fanion.

C'est l'unité de mesure, le PDU de la couche 2 (couche Liaison de données) dans le modèle OSI.

Une trame est composée

  • d'un header,
  • des données que l'on veut transmettre,
  • et d'un postambule (trailer). Un paquet (dans le cas d'IP par exemple) ne peut transiter directement sur un réseau : il est encapsulé comme données à l'intérieur d'une trame qui elle-même finit en un enchaînement de bits qui circule sur le support physique.

Il existe trois versions différentes dont une qui a été abandonnée :

  • Ethernet Type I (créée par Xerox) abandonnée à l'heure actuelle ;
  • Ethernet Type II (propriétaire Intel, Digital, Xerox) ;
  • IEEE 802.3.

Ethernet Type II[modifier | modifier le code]

  • Préambule (7 octets) : sert à la synchronisation du signal,
  • Délimiteur (1 octet) : pour signaler le début des informations de la trame,
  • adresse destination (6 octets),
  • adresse source (6 octets),
  • EtherType (2 octets, protocole de la couche supérieure),
  • données et PAD (remplissage) La taille maximum est égale au MTU défini, qui par défaut vaut 1 500 octets. L'utilisateur doit envoyer des paquets d'au moins 46 octets sinon il y a remplissage pour atteindre les 46 octets avec le champ PAD),
  • et CRC (4 octets).

Format standardisé typique (IEEE 802.3)[modifier | modifier le code]

  • Préambule (7 octets + 1 octet pour le délimiteur),
  • adresse destination (6 octets),
  • adresse source (6 octets), longueur (taille réelle du paquet transmis par la source),
  • données (en fonction du champ LLC utilisé les données devront atteindre au moins 38 ou 43 octets, et au plus la valeur du MTU),
  • CRC (4 octets).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]