Traité des Huit Chapitres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Traité des Huit Chapitres (hébreu : שמונה פרקים לרמב"ם chmona prakim laRamba"m) constitue la préface de Moïse Maïmonide à son commentaire des Maximes des Pères. Rédigé en judéo-arabe, il opère la synthèse de l'éthique d'Aristote et de la morale juive traditionnelle.

Le Traité des Huit Chapitres jouit d’un statut privilégié dans la littérature philosophique maïmonidenne car, contrairement au Guide des Égarés, il a échappé aux controverses et intégré sans difficulté les bibliothèques traditionnelles.

Résumé[modifier | modifier le code]

Tout homme, selon Maïmonide, serait appelé à la vocation prophétique qui représente l'essence même de l'homme. Mais les élus qui réalisent ce programme existentiel sont en nombre infime car de nombreux obstacles se dressent sur ce chemin qui mène à l'existence de Dieu. Ce traité a pour projet de lever ces obstacles en examinant l'âme humaine dans ses faiblesses et ses qualités.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moïse Maïmonide. Le Guide des égarés, France, Éditions Verdier, 1980. (ISBN 2-86432-004-5). Cette édition en un seul volume, est une réimpression de l'édition originale en 3 volumes par Salomon Munk. Elle ne comporte ni les leçons des manuscrits, ni les notes. Voir référence suivante.
  • Moïse Maïmonide. Le Guide des Égarés. Traduit pour la première fois sur l'original arabe et accompagné de notes critiques, littéraires et explicatives par Salomon Munk. 3 volumes (1856-1870) - (ISBN 2-7068-0233-2) (pour l'ouvrage complet). Reproduction Maisonneuve & Larose. Paris, 1981.
  • Moses Maimonides. The Guide of The Perplexed. Traduction, introduction et notes par Shlomo Pinès, avec une préface de Leo Strauss. Chicago University Press, 1963.

Articles connexes[modifier | modifier le code]