Traité de la Couronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le traité de la Couronne (de l'allemand Krontraktat) est un traité bilatéral signé le par Frédéric III, prince-électeur de Brandebourg, et Léopold, empereur du Saint-Empire romain germanique. Frédéric accepte de renouveler le traité d'alliance signé en par son père, Frédéric-Guillaume, dit le Grand-Électeur ; de fournir et de maintenir un contingent de 8 000 hommes en cas de guerre ; de supporter le candidat des Habsbourg lors de l'élection impériale. En contrepartie, Léopold reconnaît Frédéric comme roi en Prusse et accepte d'user de son influence pour obtenir sa reconnaissance par les autres puissances.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]