Traité de Washington (1826)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Washington.

Le traité de Washington de 1826 est un traité signé le à Washington entre les Creeks et le gouvernement des États-Unis. Il remplace le traité d'Indian Springs de 1825 que la plupart des Creeks jugeaient frauduleux pour n'avoir été signé que par une faction d'entre eux.

Selon ses termes, les Creeks récupéraient leurs terres en Alabama cédées dans le traité précédent mais abandonnaient leurs terres en Géorgie en échange d'un paiement de 217 600 $ plus des paiements annuels de 20 000 $ à perpétuité[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christina Snyder, « Second Treaty of Washington (1826) », sur Encyclopedia of Alabama.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael D. Green, The Politics of Indian Removal : Creek Government and Society in Crisis, Lincoln, University of Nebraska Press, (1re éd. 1982), 237 p. (ISBN 978-0-8032-2109-3, OCLC 489776784, lire en ligne).
  • (en) Richard J. Hryniewicki, « The Creek Treaty of Washington, 1826 », The Georgia Historical Quarterly, vol. 48, no 4,‎ , p. 425-441 (JSTOR 40578419).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]