Traité de Vienne (1725)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Vienne.

Le traité de Vienne du 30 avril 1725[1] est un traité d'alliance austro-espagnole. L’empereur Charles VI renonce à ses prétentions sur l’Espagne aux traités de paix, d’amitié et de commerce de Vienne, négocié par Ripperda. La main de Marie-Thérèse est promise à l’infant Don Carlos. L’Espagne reconnaît la Pragmatique Sanction. La succession éventuelle du grand-duché de Toscane et des duchés de Parme et de Plaisance est concédé à l'infant Don Carlos[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recueil des traités, conventions et actes diplomatiques publié par Amyot, 1859
  2. Histoire de France pendant les guerres de religion, de Charles de Lacretelle