Traité de Saint-Maur (1465)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le traité de Saint-Maur est un traité, signé le à l’abbaye de Saint-Maur, actuellement à Saint-Maur-des-Fossés, et achève de régler la guerre de la Ligue du Bien public avec le traité de Conflans conclu le .

Historique[modifier | modifier le code]

Le traité de Saint-Maur reprend les clauses du traité de Conflans, signé trois semaines auparavant avec le comte de Charolais. Il est signé avec les autres grands seigneurs coalisés contre le roi : Jean de Calabre, Jean V d'Armagnac, Jacques d'Armagnac-Nemours et Jean II de Bourbon.

Les clauses sont humiliantes et déastreuses pour Louis XI de France :

L'exécution sincère des traités de Conflans et de Saint-Maur aurait conduit à la ruine de la monarchie. Louis XI sans scrupule pour un acte consenti au milieu des dangers n'aspire qu'à les déchirer. En 1466 une réunion destinée à évoquer le Bien Public se tient à Paris et il n'est plus question des traités.

Bibliographie[modifier | modifier le code]