Traité de Paris (1657)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris.

Le 23 mars 1657, par le traité de Paris l'Angleterre du Commonwealth et la France de Louis XIV s'allient contre l'Espagne.

Le traité d'alliance se situe vers le terme de la Guerre franco-espagnole (1635-1660).

Les deux parties focalisent leurs efforts sur la conquête des places fortes de Dunkerque, Gravelines et Mardyck, en Flandre. Étant convenu que Dunkerque et Mardyck seraient cédés à l'Angleterre et Gravelines reviendrait à la France.

La guerre entre la France et l'Espagne prit fin avec la signature du traité des Pyrénées en novembre 1659. La mort d'Oliver Cromwell, en 1658, a entrainé l'Angleterre dans une tourmente politique qui s'est terminé par le retour des Stuart sur le trône d'Angleterre. Après la restauration de Charles II, la guerre anglo-espagnole prend fin en Septembre 1660. Charles vendit Dunkerque à Louis XIV en Novembre 1662 pour 5 millions de livres[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Duchein, Les Derniers Stuarts, Fayard 2006, p.110

Liens internes[modifier | modifier le code]