Traité de Paris (1635)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
En trait plein noir, le partage convenu lors du traité de Paris.

Le traité de Paris est signé le entre les Provinces-Unies et le Royaume de France. Dans le contexte de la guerre de Quatre-Vingt Ans, les deux pays s'allient contre l'Empire espagnol et conviennent de se partager les Pays-Bas espagnols. La France doit recevoir Cambrai et le Cambrésis, le Luxembourg, les comtés de Namur et du Hainaut, l'Artois et la Flandre au sud de la ligne Blankenberghe-Rupelmonde. Les Provinces-Unies devaient occuper tout le reste[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Delforge, « 8 février 1635 : Traité de Paris sur le partage des Pays-Bas », sur wallonie.be (consulté le 27 avril 2020).
  2. Christophe Koch, Histoire abrégée des traités de paix entre les puissances de l'Europe depuis la paix de Westphalie, Meline, Cans et cie., (lire en ligne), page 63.