Traité de Fontainebleau (1762)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Fontainebleau.

Par le traité de Fontainebleau signé le 3 novembre 1762, les territoires de la Louisiane situés sur la rive droite du Mississippi (avec La Nouvelle-Orléans) sont cédés secrètement à l'Espagne par Louis XV, à la suite de la défaite de la France dans la guerre de Sept Ans.

La partie orientale de la Louisiane est par la suite cédée à la Grande-Bretagne par le traité de Paris de 1763, alors même que le traité de Fontainebleau est encore gardé secret.

Le traité de Paris prévoyait une période de 18 mois pendant lesquels les Acadiens pourraient émigrer en Louisiane de la rive droite. Beaucoup (les Cadiens) s'installent alors en Acadiane, mais apprennent la cession de ce territoire par la France.

Cette portion du territoire est rétrocédée par l'Espagne à la France en 1800. Mais Napoléon, estimant cette colonie indéfendable, la vend en 1803 aux États-Unis.

Articles connexes[modifier | modifier le code]