Traité de Fontainebleau (1762)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Fontainebleau.

Par le traité de Fontainebleau signé le 3 novembre 1762 lors de la guerre de Sept Ans, la partie occidentale de la Louisiane (rive gauche du Mississippi) est cédée secrètement à l'Espagne.

Défaite en Amérique du Nord face à la Grande-Bretagne et épuisée par le conflit, la France cède à son allié espagnol ce territoire qu'elle n'a plus les moyens de contrôler, pour éviter une conquête de celui-ci par les Britanniques. Seule la partie orientale de la Louisiane française (rive droite du Mississippi), qui prendra rapidement le nom de Territoires amérindiens, sera cédée à la Grande-Bretagne par le traité de Paris de 1763, alors même que le traité de Fontainebleau est encore gardé secret.

Le traité de Paris prévoit une période de 18 mois pendant lesquels les Acadiens pourraient émigrer de la rive droite vers la rive gauche du Mississippi. Beaucoup (les Cadiens) s'installent alors en Acadiane tout en apprenant la cession de ce territoire par la France. La Louisiane est rétrocédée par l'Espagne à la France en 1800 (traité de San-Idelfonso). En 1803, Napoléon la vend aux États-Unis (traité de Washington) pour un montant de 80 000 000 de francs (15 000 000 dollars).

Articles connexes[modifier | modifier le code]