Traité d'Ankara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'accord d'Ankara (ou l’accord Franklin-Bouillon ou l’accord franco-turc d'Ankara, en turc: Ankara Anlaşması) fut signé le 20 octobre 1921[1] entre la France et la Grande Assemblée nationale de Turquie, mettant fin à la guerre franco-turque .

Les signataires étaient le diplomate français Henry Franklin-Bouillon et le ministre des Affaires étrangères turc, Yusuf Kemal Bey. Selon les termes de l'accord, les français reconnaissaient la fin de la guerre franco-turque en échange de concessions économiques de la part de la Turquie. En retour, le gouvernement Turc reconnaissait la souveraineté française sur la Syrie mandataire. Le traité fut enregistré dans le recueil des traités de la Société des Nations le 30 août 1926[2].

Ce renoncement aux revendications françaises sur la terre turque fut plus tard reconnu officiellement lors de l'armistice de Mudanya (en).

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Ankara, Treaty of" in The New Encyclopaedia Britannica. Chicago: Encyclopaedia Britannica Inc., 15th edn., 1992, Vol. 1, p. 423.
  2. League of Nations Treaty Series, vol. 54, p. 178-193.

Liens externes[modifier | modifier le code]