Train touristique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chemin de fer minier à Campiglia Marittima (Italie), servant à faire visiter la mine de Temperino aux touristes.

Un train touristique désigne un train apte au transport, dont les composants moteurs ou tractés présentent un intérêt historique (patrimoine ferroviaire) ou pittoresque pour le public : locomotive à vapeur, locomotive réformée du service public, autorail ancien, voitures ou wagons anciens, etc. Cette rame peut être exploitée sur les voies ferrées gérées par un gestionnaire d'infrastructure ferroviaire ou une compagnie ferroviaire, mais également sur une ligne consacrée à cette activité de tourisme[1]. Dans ce dernier cas, on parle de chemin de fer touristique : l'ensemble de la ligne et du matériel y circulant sont consacrés au tourisme et permettent de découvrir un paysage, des ouvrages d'art, une destination, etc.

Certains opérateurs nationaux ferroviaires exploitent également des trains réguliers à vocation touristique : il s'agit alors de mettre en avant une particularité de la ligne par la mise en place d'un service adapté : mise en valeur de la ligne, matériel panoramique, offre commerciale adaptée, etc.

Un train touristique désigne également les ensembles routiers décorés pour rappeler le monde ferroviaire, destinés à faire découvrir un site ou une ville à des touristes.

Matériel préservé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : patrimoine ferroviaire.
Locomotive Mallet du chemin de fer du Vivarais, préservée par des passionnés.

Il arrive que des passionnés ou des entreprises ferroviaires préservent un matériel roulant, afin de ne faire rouler sur les voies d'une compagnie ferroviaire ou d'un gestionnaire d'infrastructure ferroviaire et ainsi proposer au public de revivre l'ambiance des trains d'autrefois. Si la majorité des matériels préservés sont des locomotives à vapeur, on trouve toutes sortes de matériels apte à rouler sur les voies nationales. Cela ne va pas sans poser problème parfois, car, en France, l'évolution des chemins de fer s'est souvent faite sans intégrer ces rares trains. Cela se traduit par des difficultés ou des imprévus divers : les locomotives à vapeur doivent, par exemple, se recharger en eau aux hydrants.

Liaisons touristiques[modifier | modifier le code]

Rame Golden Pass Panoramic, exploitée en Suisse.

Certains trains sont exploités pour l'intérêt de leur parcours, de leur destination, ou pour leur réputation. Ces trains peuvent être ou non composés de matériel ancien préservé. Le California Zephyr, composé de matériels moderne, dont des voitures-panoramiques, assure ainsi la traversée des États-Unis, entre Chicago et Los Angeles. Il en va de même du Transsibérien, entre Moscou et Vladivostok. Le Venise-Simplon-Orient-Express, quant à lui, circule depuis 1982, et composé de matériels anciens réaménagés, qui dessert Calais, Paris et Venise, voire, suivant les dates, Vienne, Bucarest ou Istanbul, et illustre bien le train touristique desservant de multiples destinations. La Suisse innove depuis quelques années avec des trains comportant des voitures touristiques, à vue panoramique. Sur certaines lignes, elles peuvent même être placées devant la locomotive[2] afin d'offrir une vue sur la voie.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

« Train touristique » sur pneus, à Bratislava.
Article détaillé : Petit train routier touristique.

On appelle également train touristique les petits trains urbains sur pneus, qui permettent de découvrir une ville ou un site à un public. Ces trains n'ont souvent de train que le nom, le fait que les remorques soient attelées entre elles, et que l'ensemble soit décoré pour rappeler le monde ferroviaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références et sources[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Marchi, Les chemins de fer touristiques, entre nostalgie et innovation (1957 - 2007), Mémoire - Université Montesquieu Bordeaux IV, Master 2 Sciences Économiques, Spécialité Recherche Histoire économique (lire en ligne)
  2. (fr) Rame Golden Pass Panoramic sur le parcours Montreux-Zweisimmen.