Traïanoúpoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Traianoúpoli)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville de Grèce
Cet article est une ébauche concernant une ville de Grèce.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les bains romains et ottomans de Traïanoúpoli.
Le district municipal de Traïanoúpoli, au sein du district régional de l'Évros.

Traïanoúpoli (grec moderne : Τραϊανούπολη) ou Trajanopolis (grec ancien et katharévousa : Τραϊανούπολις) est une cité antique, et un ancien dème (municipalité) du district régional d'Évros dans la périphérie de Macédoine-Orientale-et-Thrace, en Grèce. Il a fusionné en 2011 avec le dème d'Alexandroúpoli, dont il constitue un district municipal. Sa population est de 2 706 habitants (2011)[1]. Son siège était le village d'Anthia (en) ("fleurs" en grec).

La cité fut fondée par les Romains, peut-être à l'emplacement de Doriskos, et nommée en l'honneur de l'empereur Trajan. Elle était, sous l'Antiquité, une étape sur la Via Egnatia, célèbre par ses thermes. Au IVe siècle, elle devint le chef-lieu de la province de Rhodope.

Sous les Ottomans, la cité antique tombe en ruines et les pierres servent de matériaux de construction aux habitants des bourgades voisines de Loútros et d’Anthia (en turc Hana, en bulgare Orikhovo) ; le gouverneur turc Evrenos Bey (en) rénova ses bains (thermes en grec, hammam en turc).

Devenue bulgare après les guerres balkaniques, elle fut cédée à la Grèce par le traité de Neuilly en 1919.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (el)« Résultats du recensement de la population en 2011 »