Trafic (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trafic.

Trafic est une revue trimestrielle française consacrée au cinéma et publiée par les éditions P.O.L. Elle a été fondée par Jean-Claude Biette et Serge Daney en 1991.

Le titre de la revue a été trouvé par Jean-Claude Biette[1]. Le mot « trafic » a l'avantage d'être bilingue et de faire référence au film éponyme de Jacques Tati.

Esprit de la revue[modifier | modifier le code]

Trafic se caractérise par une maquette très lisible et sans fioriture : du papier kraft, et aucune illustration, à l'exception de la petite vignette en couverture. Le parti-pris est de publier seulement des textes sans illustrations sur le cinéma, autour du cinéma et à partir du cinéma. Serge Daney voulait laisser derrière lui une revue ouverte, très littéraire, et en homme de style qu'il était, une revue insistant sur l'importance de l'écriture.

Trafic est une revue de cinéma au sens où le cinéma est un point de départ, et non un accomplissement.

Comité de rédaction[modifier | modifier le code]

Raymond Bellour, Sylvie Pierre, ou encore Patrice Rollet ont fait partie du comité de direction.

Les collaborateurs de la revue sont aussi bien critiques, penseurs, philosophes, écrivains, que poètes, cinéastes, photographes, universitaires, etc.

Numéros exceptionnels[modifier | modifier le code]

  • Trafic no 37, printemps 2001 : Serge Daney : après, avec
  • Trafic no 50, été 2004 : Qu'est ce que le cinéma ?
  • Trafic no 80, décembre 2011 : 20 ans - 20 films.
  • Trafic no 100, décembre 2016 : L'écran, l'écrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Précision donnée par Patrice Rollet dans l'entretien publié en janvier 2012 (Cahiers du cinéma, no 674)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]